Monnaie : La bonne santé du FCfa !

jeudi 7 septembre 2017 Economie


Critiqué pour son rôle « destructeur » dans l’évolution et le développement des économies d’africaine francophone, le franc CFA, la monnaie des pays de la zone franc vient de s’illustrer positivement avec des performances étonnantes révélées par l’indice de suivi des monnaies d’Ecobank Research.

En Zone franc, notamment au Gabon, Tchad, Cameroun, Guinée Equatoriale, Sénégal et dans bien d’autres pays, cette monnaie, héritage de la colonisation française est accusée à tort ou à raison de participer au retard de développement de cette partie de l’Afrique. Créée au bénéfice de l’ancienne puissance coloniale, la France, cette monnaie connaît cependant quelques heures de gloire, et ce, malgré son procès en sorcellerie. Dans une récente publication, juste au moment où l’Afrique francophone réfléchit sur l’avenir de cette monnaie, une évaluation mise en évidence par l’Indice de suivi des monnaies d’Ecobank Research classe le franc CFA parmi les monnaies les plus performantes d’Afrique.

Dans l’espace économique UEMOA, début septembre, la monnaie a connu une progression de 14% sur le dollar américain tandis qu’en zone Cemac, ses performances tournent autours de 13%, faisant du FCfa, une monnaie performante depuis janvier 2017. Au niveau continental, c’est le Metical, monnaie du Mozambique qui se désolidarise de ce frottement avec une performance de 16% sur la même période. Malgré cette performance à la hausse de la monnaie mozambicaine, les mutations indiciaires du franc CFA ont permis d’affecter la parité avec le dollar.
Autours de 612 pour 1 dollar, la monnaie locale d’Afrique francophone se négocie désormais à 550 points. Cet exploit peu suscité des interrogations sur les marchés en décélération comme celui de la Cemac, mais il se justifie tout de même..

Explications ?

L’une des explications à cette performance tient du fait du rattachement du franc CFA à l’Euro, sur la base d’une parité quasi fixe. Ainsi, indépendamment de sa propre performance, un renforcement ou une dépréciation de l’Euro sur la devise américaine impacte directement la valeur du franc CFA. Et les récents évènements liés aux difficultés économiques d’ordres internes que connaissent les Etats-Unis d’Amérique et la récente catastrophe naturelle Harvey survenue dans le Texas, il y a seulement quelques jours, n’ont fait qu’affecter la structure du dollar. Ce qui offre à l’euro un avantage. En effet, la devise de la zone économique européenne continue de se renforcer face au dollar américain depuis le début de cette année, à la faveur de la difficulté pour l’administration américaine, de trouver des solutions claires pour la réduction de la dette, pour redonner du pouvoir aux investisseurs, et pour maintenir l’inversion de la courbe du chômage.

Pendant ce temps en Europe, le marché semble de plus en plus se calmer, à mesure que les acteurs intègrent le vote favorable pour une sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne et la victoire de leaders moins enclins aux protectionnismes, en France et au Pays Bas notamment. Toutes choses qui ont contribué à rassurer les investisseurs de cette zone. Ces exploits monétaires augurent peut-être des lendemains meilleurs pour les économies africaines ayant en commun le franc CFA.


Michael Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs