Mondial 2010 : Gernot Rohr « scanne » la rencontre Allemagne-Ghana

jeudi 24 juin 2010 Speciales


Dans un entretien accordé le 23 juin à Football365.fr, le sélectionneur franco-allemand du Gabon, Gernot Rohr, revient sur la rencontre Allemagne-Ghana (1-0) au terme de laquelle les deux formations se sont qualifiées pour les huitièmes de finale du mondial sud-africain.

Gernot, l’Allemagne s’est qualifiée en battant le Ghana ce mercredi soir à Johannesburg, vous devez être soulagé…

Soulagé mais pas surpris, je m’y attendais !

Vous pensez que l’Allemagne est nettement supérieure au Ghana ?

Pas nettement, mais légèrement, comme le prouve d’ailleurs le score.

J’imagine que vous avez dû apprécier la qualité de l’organisation défensive ghanéenne. Faut-il y voir la marque du coach Milovan Rajevac ?

J’y vois surtout la marque d’un état d’esprit, d’une discipline collective, d’une envie de défendre ensemble. Toutes les équipes ne l’ont pas. Le Ghana est une équipe bien dans le coup, au niveau physique, au niveau tactique et au niveau technique. En allant vers le porteur du ballon adverse, ils ont bien su empêcher l’Allemagne de développer son jeu. Et ils ont encaissé le but en deuxième mi-temps, alors qu’ils attendaient dans leur camp. Au final, la victoire de l’Allemagne est méritée, car l’équipe a eu le plus d’occasions et qu’elle a dominé territorialement.

Le Ghana est une exception, puisqu’il s’agit de la seule nation africaine présente au deuxième tour. Comment expliquez-vous cet échec global ?

Les équipes africaines manquent toujours de discipline et d’esprit collectif, notamment dans le jeu défensif. C’est flagrant pour le Cameroun et la Côte d’Ivoire, dont on a vu qu’ils se reposaient trop sur leurs attaquants stars. L’Algérie, c’est différent : cette équipe a bien joué, a montré une belle solidité défensive, mais a trop manqué de percussion devant pour espérer se qualifier. Enfin, le Nigeria n’a pas été capable de laisser parler sa puissance.

En tant que technicien européen à la tête d’une sélection africaine, que pensez-vous des critiques sur le recours aux « sorciers blancs » ?

Ces critiques ne sont pas toujours justifiées. En Afrique du Sud, le sélectionneur étranger a fait du bon travail. Les Bafana Bafana auraient mérité la qualification. Il y avait un état d’esprit collectif dans cette équipe. Et le travail de Milovan Rajevac me semble d’excellente qualité. Quant à ceux qui ont échoué, au Cameroun, en Côte d’Ivoire ou au Nigeria, ils tendent à prouver qu’il faut toujours un minimum de temps pour réussir en football.

Dernière question, quel est votre pronostic pour cette Coupe du monde ?

Je citerais en premier lieu l’Argentine, ensuite le Portugal et enfin certainement l’une des grandes nations suivantes : l’Italie, l’Angleterre ou l’Allemagne.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs