Modification de la Constitution : Les justifications de Marie Madeleine Mborantsuo

lundi 3 décembre 2018 Politique


Critiquée pour sa prise de décision qui l’avait amené à modifier un alinéa de l’article 13 de la Constitution. Un ajout qui permet désormais au Vice-président de la République de présider le Conseil des Ministres en l’absence d’Ali Bongo Ondimba, victime d’un accident vasculaire cérébrale (AVC) en fin octobre dernier, la Présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo se défend.

Victime de ses décisions formelles et unilatérales qui l’ont amené à octroyer au Vice-président de la République, sous demande du Premier ministre et par un arrangement de la Constitution, le droit de présider un conseil des ministres en l’absence du Président de la République, la Présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo fait depuis l’objet de critiques acerbes. Tout comme en 2016, lors du contentieux électoral, la décision fait un tôlé. Pour Marie Madeleine Mborantsuo, répondant aux questions du média panafricain, Jeune Afrique, ses décisions sont purement constitutionnelles et dénouées de toute position personnelle.

Selon elle, « l’article 60 de la loi organique régissant la Cour prévoit que celle-ci interprète les dispositions constitutionnelles en cas de lacune ou de doute. En d’autres termes, lorsqu’une disposition ou une norme à valeur constitutionnelle suscite des interprétations divergents, c’est la Cour qui soit complète la lacune, soit, par son éclairage, donne la bonne lecture de la disposition ». C’est donc sur la base de ce schéma qu’elle dit avoir agi pour octroyer au vice-président des droits non reconnus jusqu’alors. Quant aux critiques, elle les place dans le « contexte dans lequel est intervenue cette décision ». « Certains estiment que nous avons réécrit la Constitution, mais ce n’est pas vrai », se défend-t-elle tout en invitant les commentateurs à « lire en intégralité la requête du Premier ministre ou la décision… » rendue par la Cour pour comprendre sa démarche.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs