Mission de la NDI : les recommandations seront-elles mises en œuvre ?

samedi 4 juin 2016 Politique


A l’issue d’un séjour de 7 jours en terre gabonaise à l’invitation du l’Etat gabonais, les observateurs de l’ONG National Democratic Institute (NDI) ont rendu public vendredi 03 juin 2016 à l’hôtel Laïco, les résultats de leur mission qui avait pour objectif d’évaluer les préparatifs de l’élection présidentielle d’août 2016 et d’identifier les possibilités d’appuis éventuels à l’organisation d’une élection paisible, transparente et crédible en République gabonaise.

L’on aurait pu imaginer que la mission de la NDI à laquelle a pris part l’ancien Premier Ministre canadien Joe Clark, l’ambassadeur Maria Leissner, Secrétaire général de la Communauté des Démocratie, le Dr Christopher Fomunyoh, Directeur Régional Afrique au NDI et le Dr Sophia Moestrup, Directrice Adjoint Afrique Centrale et de l’Ouest au NDI était d’avance vouée à l’échec vu que leur présence en terre gabonaise, bien que financée par le Département d’Etat Américain au titre du fonds des libertés fondamentales (Fundamental Freedoms Fund) est né de la volonté du gouvernement d’évaluer les préparatifs de l’élection présidentielle prochaine. Au contraire, « la délégation remercie l’ensemble des Gabonais qui l’a reçu pendant cette mission » a déclaré le Dr Christopher Fomunyoh, Directeur Régional Afrique du NDI.

Si la rencontre et les échanges avec les différents acteurs du processus électoral se sont révélés aisés et fructueux pour les responsables de la NDI, reste que les recommandations suite aux échanges avec les différentes parties risquent de se heurter au manque de volonté de ceux qui sont censés les mettre en œuvre. « Il faut observer et voir si les acteurs rencontrés ont intégré nos recommandations comme solutions pour savoir si notre mission a été utile » a déclaré Dr Christopher Fomunyoh.

7 recommandations pour éviter toute forme de crise avant, pendant et après l’élection présidentielle d’août 2016 prochain ont été proposées à la classe politique gabonaise et s’articulent autour de :

- la nature normale d’une élection qui étant une formalité administrative ponctuelle est un pilier de la démocratie et la libre expression du peuple ,

- l’audit et la fiabilité du fichier électoral,

- la collecte et la transmission des résultats des élections plus rapide et transparente (l’inspiration des meilleures pratiques universelle reconnues dans la consolidation des résultats du vote qui consiste à publier les résultats globaux des résultats en même temps que les chiffres désagrégés de chaque étape de la compilation afin d’améliorer la transparence est fortement recommandée),

- la garantie d’accès équitable aux médias publics pendant la campagne et la prise de dispositions spéciales pour tenir compte des réalités (selon laquelle le pays vit déjà la campagne),

- le code de bonne conduite et d’éthique morale du Conseil National de la Démocratie (CND) signé solennellement par tous les acteurs politiques y compris les candidats et les chefs de partis politiques puis sa vulgarisation,

- la participation active de la société civile, la formation et le déploiement des observateurs nationaux afin de suivre toute les étapes du processus électoral avant, pendant et après l’élection,

- la matérialisation par des actions concrètes du dialogue qu’appelle l’ensemble de la classe politique dans un proche avenir afin d’assainir le climat politique.

Des recommandations de plus ou de trop ? La présence d’un représentant de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Afrique pousse certains à s’interroger sur une main invisible de la communauté internationale pour ces futures élections. Entre temps, « Le NDI, organisation non gouvernementale œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde, en encourageant la participation des citoyens à la vie publique, la transparence et la responsabilité gouvernementale en matière de gestion publique » a conclu Dr Christopher Fomunyoh, Directeur Régional Afrique au NDI.


Tony Muru

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs