Mise sous bons de caisses : Fabrice Andjoua Bongo Ondimba explique le processus

mercredi 11 juillet 2018 Economie


La mise sous bons de caisses des agents du public dès ce mois de juillet se matérialisera par une action concertée entre les différentes administrations de gestion du personnel. C’est ce que tente de faire passer auprès de l’opinion publique le directeur général du budget, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba qui a décliné dans une interview accordé au quotidien d’information l’Union, la démarche qui sera entreprise par le gouvernement pour opérationnaliser cette mesure.

« La décision portant mise sous bons de caisse de tous les fonctionnaires à la fin du mois de juillet se matérialisera par une organisation concertée des ministres en charge du budget et de la fonction publique ». Telle est l’orientation donnée par le directeur général du budget, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba au quotidien d’information l’Union. Selon lui, il est prévu que la direction de la solde édite et ventile les bons de caisse vers les centres de gestion des ressources humaines. L’objectif de cette démarche découlant des récentes mesures de restrictions budgétaires prises par le gouvernement vise à avoir une traçabilité sur les bénéficiaires des revenus publics.
« Je tiens à rassurer les agents publics quant aux mesures prises pour le bon déroulement de l’opération », précise le directeur général.

En effet, en surpoids, la masse salariale gabonaise a contraint les autorités à une rigueur dans la gestion. Ce qui explique d’ailleurs, l’annonce d’un audit de cet actif, objet de polémique depuis quelques temps. Pour le gouvernement il est question de voir clair, même si la mise en place de ce modèle de paiement des fonctionnaires au 25 juillet pose un problème d’adéquation avec les banques qui hébergent la quasi-totalité des comptes des agents publics et dont certains leur sont redevables. Comment seront donc soldés les crédits contractés auprès des banques. « Un dispositif de contrôle à postériori est mis en place pour le remboursement des crédits contractés », a-t-il rassuré.


Michael Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs