Maternité : Pas de rapports sexuels pendant l’allaitement !

lundi 27 juin 2016 Santé


Il est de coutume dans la culture Bantu, qu’après l’accouchement une femme quitte momentanément le foyer conjugal. Elle regagne sa famille pendant quelques mois pour « faire l’eau chaude », comme on entend souvent dire. Il s’agit en fait d’une forme de contraception voire de planning familial empirique. Une période durant laquelle l’époux ou le père de l’enfant est sexuellement sevré. Lequel sevrage dure généralement, si l’on s’en tient aux us et coutumes, durant tout la période de l’allaitement.

Si la naissance d’un enfant procure la plupart du temps, d’immenses joies, elle est également source de privations de tous ordres. Parmi les privations figurent bien évidement les rapports sexuels conjugaux ! Pendant l’allaitement le désir sexuel féminin prend un sérieux coup en raison de la suppression de la montée des hormones déclenchant l’ovulation.

C’est pourquoi, lors des premiers mois d’allaitement exclusif, que les spécialistes appellent méthode de « la MAMA », la femme contracte difficilement une autre grossesse. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi les grand-mères allaitaient longtemps et avaient l’interdiction formelle de satisfaire la libido de leur époux.

De nos jours ces pratiques ont été rangées depuis belle lurette aux calendes grecques. Les jeunes mamans ne respectent plus cet éloignement. Plus grave, certaines dès le retour de couche (généralement après 45 jours) reprennent l’activité sexuelle. Ce qui n’est pas sans conséquences pour la santé du nouveau-né. A en croire le professeur Alain Ondo : « Pendant l’accouplement, il y a automatiquement un transfert des produits du sperme, car des substances présentes dans le liquide séminal sont déversées dans le lait produit dans les seins et quand l’enfant va absorber ce lait déjà infecté, il se déclenchera chez lui, un syndrome composé de vomissement, de diarrhée qui peuvent conduire jusqu’au « TSOGO », une maladie grave car si la mère ne reconnait pas vite ces symptômes l’enfant peut décéder. Lorsque les premiers signes apparaissent, rendez-vous chez un spécialiste dans le domaine. Nous avons des traitements. Ici, Je connais la plante que l’on utilise, pour faire des lavements et des purges. Le processus est le suivant, on fait boire cette plante à l’enfant puis on demande aux deux parents de se laver les entre cuisses, avec la même plante et cette eau est recueilli pour le traitement de l’enfant, c’est ainsi que l’on soigne cette maladie, aucun comprimé, aucune perfusion ne peut traiter ce cas ».

Une maladie plus virulente voire mortelle en cas d’adultère de la mère ! « Dans ce cas précis, le traitement ne sera pas efficace, il faut nécessairement que ce soit la personne avec laquelle l’acte a été accompli. C’est à la femme de parler, si elle veut sauver la vie de son enfant.C’est une cause énorme de mortalité infantile, il ne faut pas négliger la médecine traditionnelle, traditionnelle est un adjectif et le nom est médecine, alors nous devons valoriser cette médecine qui a soigné l’Homme depuis l’origine à l’exemple aujourd’hui de la médecine chinoise. C’est à nous, personnel de santé, de la valoriser et de ne pas la rejeter, nous devons faire l’effort de comprendre les mécanismes de la médecine traditionnelle et d’apporter la contribution de cette médecine dans la satisfaction des soins à la population, il ne faut pas que l’on soit réfractaire. Si les médecins ne si intéressent pas, faute de connaissance, la population va périr. Or l’instinct du médecin est de faire de la recherche et de comprendre les causes de chaque maladie  », explique le Docteur Ondo.

Fort de cela, les parents sont donc invités à mettre en veilleuse leur libido pendant l’allaitement. Il en va de de la vie du bébé.


LAO

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs