Mariage : Véritable amour ou escroquerie ?

mercredi 19 juillet 2017 Société & environnement


Pas un jour ne passe sans que les rues de nos villes ne soient prises d’assaut par des convois de personnes nouvellement mariées. Ce qui est tout à leur honneur et même à celui de la société tout entière, sauf qu’il y en a parmi ces mariages dont les conditions de préparation sont décriées pour diverses raisons, allant du temps mis pour l’observation aux intentions qui animent l’un ou l’autre des époux. D’où la question de savoir s’il n’ ya en vérité pas plus de mariages de raison.

Dans nos sociétés traditionnelles, le mariage était, disait-on, affaire de famille. C’est dire qu’une fille n’allait pas convoler en justes noces avec un jeune homme sans que ses parents ne soient intimement impliqués dans le choix opéré. Tout cela pour qu’il y ait très peu d’ambigüités dans celui-ci. Il arrivait souvent d’ailleurs que certains parents, sans même que leur progéniture ne soit au courant, s’entendent à l’avance, au vu des qualités de l’un et de l’autre des futurs conjoints, à les unir. Ces alliances duraient pour la vie contrairement à plusieurs aujourd’hui qui volent en éclats une fois la nuit de noces terminée quand elles ne se fissurent pas simplement au fil du temps et finissent par devenir sources d’ennuis pour celui des mariés qui se sent lésé ou donne l’impression d’avoir été floué.

Aujourd’hui beaucoup plus qu’hier, est-ce le fait du temps ou des hommes ? Le mariage a perdu, note-t-on, de ses vertus cardinales, devenant une vulgaire alliance d’individus au hasard des rencontres avec les conséquences qui en découlent. Nombreux sont en effet les époux ou épouses qui ne supportent que très mal l’union d’avec leur conjoint au fil du temps. Soit parce que ce dernier semble, avancent-ils, leur avoir caché quelque chose lors des étapes préliminaires, soit parce qu’il a de mauvaises fréquentations qui déteignent sur son vécu, soit parce qu’il a de nouvelles convoitises qui l’accaparent plus que son amant ou amante, soit…

« Il ne faut pas badiner avec l’amour ! »

Tous ceux qui ont parcouru le XIXème siècle français ont dû au moins une fois, s’arrêter sur une des œuvres de Chateaubriand qualifié de « victime du romantisme », courant littéraire en vogue dans cette période. C’est lui à qui nous devons cette phrase restée célèbre dans les mémoires. Phrase qui révèle bien que l’Amour avec grand « A » a un sens que ne lui prête peut-être pas ou pas si souvent le commun des mortels. Sur un plan biblique, l’on nous apprend en substance que l’homme et la femme quitteront leurs parents pour ne faire qu’une seule et même chair. Qu’est-ce à dire ? Que l’un et l’autre doivent fondre dans le conjoint n’est-ce pas ? En ce sens, l’un et l’autre sont pris comme complémentaires. C’est de cela que nait l’harmonie, source d’équilibre et de vitalité. Si l’un des conjoints part sur la base de calculs savamment établis, comment par la suite affirmer que l’objectif de l’autre sera atteint, à savoir celui d’être aimé, même s’il est vrai que l’on ne vit pas que d’amour et d’eau fraiche ?

Les cylindrées rutilantes, les airs de paon, les acquisitions immobilières insolentes, y compris en dehors du pays, tout cela suffit-il à se faire aimer ? Quand dans le cœur, l’on n’a pas fait de la place pour le sentiment ? Sachant qu’il est au centre de l’amour et que c’est grâce à lui, s’il est continuellement entretenu, que le foyer prend petit-à-petit forme, se fortifie et grandit. Ensemble, on est fort entend-on souvent dire, de même que l’on entend dire ci et là qu’il vaut mieux être seul qu’être mal accompagné et que paradoxalement, malheur à l’homme seul. Le mariage doit donc être conçu comme une longue marche vers l’idéal que l’on s’est fixé, sachant qu’il n’est pas un long fleuve tranquille. Et pourtant, l’on sait tous qu’un doux ami est une douce chose !


Dounguenzolou

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs