Lutte contre les inégalités : Clôture de l’atelier de l’UNESCO

jeudi 22 décembre 2016 Société & environnement


Après deux jours d’échanges autour d’une politique nationale de développement social et familial au Gabon, le Ministère de la Prévoyance Sociale et le Programme pour la gestion des transformations sociales (Most) ont signé hier, mercredi 21 décembre au sein des locaux de l’Unesco, une convention de partenariat pour l’implémentation des recommandations issues de l’atelier.

Le Ministère de la Prévoyance Sociale est partant pour concilier dans l’élaboration de ses politiques de développement social, des universitaires et scientifiques regroupés autour du Programme pour la gestion des transformations sociales (Most). La nouvelle donne qui vient d’être scellée par un partenariat à l’issue du récent atelier organisé dans les locaux de l’Unesco, sis à Batterie IV, entre le Ministre de la Prévoyance Sociale et les spécialistes de sciences sociales constitue une amélioration dans le domaine social. La convention signée hier est étalée sur une durée de cinq ans est sans aucun doute une grande première. Souhaité par le Ministère de la Prévoyance Sociale, l’implication du programme Most s’inscrit dans une logique d’accompagnement des politiques publiques en matière de social.

Au regard des écarts visibles, Dr Bertrand Dimitri Ndombi Boundzanga, membre du programme Most estime que « le programme peut accompagner le ministère dans le renforcement des capacités. Nous allons depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre, accompagner le Ministère, mais cela dépendra la disponibilité de chaque partie à respecter les engagements issus de cette convention ». Pour le ministre de tutelle, Paul Biyoghe Mba, ce type d’initiative est à louer car elle permet de toucher le problème des inégalités sociales au Gabon à la racine, de concevoir des politiques additionnelles d’aides et de transformation sociales réalistes et d’avoir un calendrier réaliste. Tout le vœu du Ministre est que les recommandations de cet atelier qu’il a trouvé de haut niveau participent à la transformation sociale des Gabonais.

Après l’étape de concertation avec les universitaires, le ministre, dans la programmation budgétaire de 2017 veut « dégager des moyens pour pouvoir soutenir un certain nombre d’actions contenues dans les recommandations » de cet atelier. Ce soutient doit de fait répondre aux recommandations qui vont de la définition des missions et attributions du Ministère, à l’élaboration d’un audit du cadre juridique et institutionnel en matière de politique sociale et de lutte contre la pauvreté, celle d’une politique nationale du développement social et familial et au renforcement des capacités du personnel du Ministère.


Michael Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs