Lutte contre l’insalubrité : Le Haut Commissaire à l’environnement sur le terrain !

jeudi 4 juillet 2019 Société & environnement


Le Haut Commissaire à l’Environnement et du Cadre de vie (HCECV), Yannick Georges Sonnet Ongonwou a effectué une descente impromptue sur le terrain, ce jeudi 4 juillet 2019. Objectif : constater la pollution des bassins versants de la capitale gabonaise.

Accompagné de ses collaborateurs, Yannick Georges Sonnet Ongonwou, responsable du Haut Commissariat pour l’Environnement et le Cadre de Vie (HCECV), a lancé une opération de contrôle des bassins versants et des déchets plastiques dans plusieurs quartiers de Libreville, aujourd’hui. Du canal de la CNSS à Plaine Orety, Pompidou, en passant par Mont Fort et Nzeng-Ayong, le constat est identique. Plusieurs bidons vides d’eau Anza, Akewa, et autres genres de plastiques font obstruction à la bonne conduite des eaux dans différents basins versants.

« Je suis vraiment venu sur le terrain parce qu’un audit a été initié, il y a quelques semaines, par le Haut Commissariat à l’environnement et qui faisait ressortir certains manquements. On est donc venu sur le terrain pour constater les faits. Les constats faits aujourd’hui démontrent qu’il y a un manque de régularité des opérations de nettoyage, aussi qu’il y a certaines prestations qui ne sont plus réalisées et qui contribuent fortement à la dégradation de la qualité de vie des populations des quartiers visités ce matin en particulier », a déclaré le Haut Commissaire à l’Environnement.

« Rappelons quand même que les déchets dans les caniveaux, dans les bassins versants sont vecteurs de maladie. On expose les populations à des risques sanitaires, des intoxications alimentaires. Au delà de la gêne simplement visuelle, il est urgent qu’on trouve des solutions pérennes pour améliorer la situation. Aujourd’hui on constate qu’il y a un manque de coordination entre les prestataires, les collectivités locales et les populations qui sont aussi responsables. Les prestataires, il faut les contrôler pour que chacun prenne ses responsabilités, pour que chacun réalise ce pourquoi il a été payé. Oui l’Etat doit encore faire plus d’efforts pour ne pas accuser des retards de paiement mais les prestataires doivent aussi respecter leurs engagements. Ce qui n’est pas toujours le cas », a-t-il conclu.

Sur le plan opérationnel, le HCECV placé sous l’autorité du Président de la république a vocation à coordonner les actions des intervenants dans les opérations des ramassage des ordures pour lutter contre l’insalubrité et à contrôler sur le plan administratif. Il s’agit donc d’instaurer une culture de l’efficacité et du résultat afin que l’environnement urbain devienne en permanence salubre et la protection de l’environnement un réflexe maitrisé.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs