Littérature : « La maison Gabon ne s’embrasera pas »

mardi 30 août 2016 Culture & people


« La maison Gabon ne s’embrasera pas », c’est le titre de la nouvelle œuvre littéraire, présentée à la presse lundi 29 août courant à Libreville par son auteur qui n’est autre que l’ancien Premier ministre togolais Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, au lendemain du scrutin présidentiel que vient d’organiser le Gabon et dont les résultats officiels sont attendus ce mardi.

En rapport avec la présidentielle du 27 août dernier, dont les résultats seront en principe connus ce mardi 30 août, l’ancien Premier Ministre togolais, Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu a présenté à la presse hier à Libreville son nouveau livre intitulé « La maison Gabon ne s’embrasera pas ». Une œuvre préfacée par le professeur d’université et par ailleurs Haut fonctionnaire des Nations Unis, Albert Tévoédjè.

Constatant qu’il y a beaucoup de bruits présageant des lendemains incertains, et donc pour éviter que le mal se produise, que l’escalade puisse sortir de ses empoignades d’une façon plus ou moins verbale, l’ancien chef du gouvernement du Togo a décidé avec d’autres personnalités africaines de rencontrer les principaux acteurs sur la scène politique gabonaise.

« Et pour que cela ne dégénère pas, nous avons depuis un mois, anticipé en faisant le tour pour écouter toutes les institutions, les acteurs politiques. Ce qui a attiré notre attention c’est celle relative à la Cour constitutionnelle où nous avons rencontré la présidente Marie Madeleine Mborantsuo qui nous a dit : tout peut se passer mais il n’y aura pas le feu au Gabon car on est là pour aller dans le bon sens. C’est à ce titre que nous avons traduit cela par l’ouvrage (La maison Gabon ne s’embrasera pas) », a déclaré l’auteur.

A en croire ce dernier, les arguments qui militent en faveur de cette thèse sont bel et bien réels, puisque tout tourne autour de la concertation, du bon sens, de la réconciliation. S’agissant du titre « La maison Gabon ne s’embrasera pas », l’ancien Premier ministre togolais soutient avoir décelé des signes avant-coureurs d’embrasement. Il en veut pour preuve le langage violent voire xénophobe de certains acteurs politiques.

«  Par cet ouvrage, nous voulons tout simplement attirer l’attention des uns et des autres pour aller vers la concertation, la négociation parce que quand ça dégénère comme dit souvent un de nos chef d’état on sait comment ça commence mais on ne sait pas comment ça se développe et comment ça se termine », a-t-il rajouté.

Présent à Libreville, l’ancien Premier ministre dit être content du calme qui prévaut dans le pays au lendemain du vote. Il souhaite d’ailleurs que ce climat demeure en l’état car il en va de la paix et stabilité du pays.

Dans la préface de ce livre qui relève qu’il y a comme une prédestination car chaque 26 ans, le Gabon convulse (Ndlr : 1964, 1990, 2016), toutefois il reste debout. Le professeur Albert Tévoédjrè, par ailleurs Président de l’association des Médiateurs de la République de l’Afrique de l’ouest ne croit pas un seul instant à une catastrophe, malgré les messages alarmistes ventilés çà et là.

« Je fais confiance à Jean Ping et Ali Bongo qui sont des hommes de cœur et de raison. Je fais confiance à Marie Madeleine Mborantsuo, Présidente de la Cour constitutionnelle, je fais confiance à tous les responsables religieux de l’église catholique, des églises chrétiennes de multiples confessions, je fais confiance à tous les responsables des cultes traditionnels de nos mystérieuses forêt où la nature enseigne la quiétude, source de prospérité »,a-t-il dit avant de prédire que Bongo et Ping qui ont un cœur de raison, trouveront avec la Cour Constitutionnelle qu’il y n’aura ni victoire ni défaite, mais la résurrection du peuple gabonais et pour chacun d’eux, élévation sur un lampadaire.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs