En ce moment

LINAFP : Dissolution de la commission d’arbitrage, une décision injuste

samedi 16 avril 2016 Sport


L’acte officiel de dissolution de la commission de désignation des arbitres du National Foot émis en début du mois d’avril en cours par le président de Ligue Nationale de Football Professionnel( LINAP) Brice Mbika Ndjambou suscite de nombreux remous .

La décision du président de la LINAFP Brice Mbika Ndjambou de dissoudre la commission de désignation des arbitres du championnat national de Football de première division professionnelle dirigée par Blaise Dianga pour des raisons de dysfonctionnement ne fait pas l’unanimité.

En effet le courrier N° 0038-16/Pdt/Linaf qui avait pour objet "Fin de collaboration avec les cinq membres de la commission d’arbitrage composée par Blaise Dianga(Président), Eugène Nzambi (Vice Président), Béatrice Zolo et Nziengui Dolivet (membres) trouve un non recevoir dans les esprits des uns et des autres à cause des raisons évoquées qui ne sont pas explicites .

Voici un extrait du courrier :

"Suite aux nombreux dysfonctionnements constatés au sein de la commission de désignation des arbitres du National Foot1 et 2 , je vous informe que le Directoire de la LINAFP ,a pris la décision de vous démettre de vos fonctions respectives. En conséquence, veuillez noter que vous faites plus partie des membres de cette commission’’.

Cependant , des hommes proches du dossier n’hésitent pas à qualifier la décision de dissoudre cette commission " de fuite en avant" du président Brice Mbika à qui ils reprochent d’abord des interférences sur la désignation des arbitres lors des matches du National Foot comme c’était le cas lors du match FC 105/ Mounana la saison dernière où des hommes en noir n’étant pas choisis par la commission s’étaient retrouvés sur le terrain sans aucune explication officielle.
.
En outre, Brice Mika Ndjambou, le président de la LINAF, vic- président du bureau précédent dirigé par Joël Birinda est aussi accusé de protéger certains arbitres jugés moins bon pendant des rencontres du championnat où lorsqu’ils font l’objet de plaintes pour des problèmes d’indiscipline.

La démarche entreprise par le patron de la Linaf n’est pas exempte de reproches. Car comment comprendre que Brice Mbika qui sait que le président de la commission Blaise Dianga est membre élu de son bureau directeur lui fait parvenir une notification écrite au même titre que les arbitres sans discuter avec lui au préalable en tant que responsable, au sujet de la dissolution de la commission.

Tout porte à croire que la dissolution de cette commission fera appel à la mise en place d’une autre qui pourrait être composée d’ hommes proche du président comme certains qui ont boycotté à plusieurs reprises le travail de Blaise Dianga en désignant derrière son dos des arbitres pour des matches sans être punis par le Directoire quand la vérité était établie.


PIN

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs