Ligue des champions africaine :" Mangasport part confiant au Congo », dixit Rodrigue Gnama Lengoungou

samedi 27 février 2016 Sport


Faire un bon résultat à Brazzaville contre l’Etoile du Congo en match retour de Ligue des champions africaine, après le nul, 0- 0 de Libreville, à l’aller, cela est possible et souhaité par Rodrigue Gnama Lengoungou, dont les protégés séjournent en terre congolaise depuis jeudi dernier. Les petits plats ont été mis dans les grands pour permettre à Mangasport d’arracher ce dimanche 27 février 2016, la qualification pour le prochain tour de la compétition selon son président du club qui s’est prêté aux questions de Gaboneco.

Gaboneco : Votre club, Mangasport, est au Congo, à Brazzaville, pour affronter l’Etoile du Congo en match retour de la Ligue des champions africaine, dans quel état d’esprit ?

Rodrigue Gnama Lengoungou : « On est confiant, on pense qu’on peut aller marquer au Congo. On va tout faire pour ramener la victoire au bercail ».

(Ge) : Vous avez fait un nul à l’aller, n’avez- vous pas peur de vivre une désillusion dans la capitale congolaise ?

(R.G.L.) : « Il faut dire que même si on ne gagne pas, le plus important pour nous, c’est de faire un match nul avec des buts pour passer le cap suivant.Les joueurs sont confiants, ils ne rêvent que de qualification ».

(Ge) : Quels sont les éléments sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour espérer vous qualifier quand on sait que certains des cadres de Mangasport sont blessés ?

(R.G.L) : « Nous avons un effectif de 30 joueurs, donc les blessures ne causent pas trop de problèmes. Il faut savoir qu’à l’aller, nous avons joué contre une équipe congolaise que nous ne connaissions pas. Contrairement à la configuration du match retour au cours duquel nous affrontons une formation qui n’a plus de secret pour nous ».
(Ge) : Hors du contexte de la Ligue des champions africaine, vous avez pris part à l’assemblée générale extraordinaire de la LINAF qui a décidé de la réduction des salaires des joueurs du National Foot 1 et 2. Votre appréciation ?

(RGL) : « Je ne peux pas dire qu’on est surpris, car nous nous attendions à cela. Le Gabon, comme beaucoup d’autres pays producteurs de pétrole, traversant une crise liée à la baisse du coût du baril du brut, la conséquence immédiate étant la diminution de la subvention de l’Etat. Il a été par conséquent demandé aux clubs de faire des efforts, pendant que les autorités étudient les modalités d’adaptation, après entretien avec les concernés, c’est -à- dire les joueurs, à la nouvelle donne ».

(Ge) : Cette décision ne va-t-elle pas dénaturer la qualité du championnat gabonais ?

(R.G.L) : « Je pense que cette décision ne va pas impacter négativement sur la qualité du championnat, même si on est tous d’accord qu’un bon joueur à recruter coûte cher. C’est à chaque club de repenser son organisation pour garder intacte la qualité du championnat ».


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs