Libreville, 480 millions de francs CFA au service de l’adressage

lundi 7 septembre 2015 Société & environnement


480 millions de francs CFA, c’est le coût de l’opération d’adressage lancée samedi 5 septembre 2015 par le maire de la commune de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda.

C’est par l'entremise d'un apport financier de l’ordre de 480 millions de franc CFA soit plus de 730.000 euros consentis par l’Association Internationales des Maires Francophones (AIMF) et l’Union Européenne (UE) que la ville de Libreville entame sa mutation en procédant à l’adressage de ses rues et habitations.

Le projet s’articule autour de deux volets : adressage de la commune de Libreville et modernisation de la gestion financière de cette ville et poursuit des objectifs économiques visant l’amélioration de la performance de la fiscalité existante et la conception d’une base de fiscalité foncière.

Le projet a reçu le financement de l’AIMF et l’UE du fait de « sa belle impression technique  ». Un travail que la présidente de l’AIMF, Anne Hidalgo attribue à Rose Christiane Ossouka Raponda, le maire actuel de Libreville.

« Nous avons ouvert des liens avec l’Union Européenne qui finance des projets de l’Association Internationales des Maires Francophones (AIMF) », a-t-elle souligné justifiant l’origine des fonds mis à la disposition de la mairie de Libreville pour conduire le chantier de l’adressage. Toutefois, aucun détail ne mentionne le caractère de cette allocation financière.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs