Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

jeudi 12 janvier 2017 Politique


La seule évocation du nom de ce trentenaire, arrivé au sommet de l’appareil étatique, charrie plusieurs commentaires, tout aussi fantasques les uns que les autres. De nature réservée voire timide, ce jeune au front dégarni est un passionné qui aime faire bouger les lignes. Un critère parmi tant d’autre qui a contribué à sa nomination au Bureau de Coordination du Plan stratégique Gabon Emergent, et ce, après avoir servi durant sept longues années aux côtés d’Ali Bongo Ondimba en qualité de Chef de Cabinet. Gaboneco.com s’intéresse à celui qualifié abusivement de membre de la légion étrangère.

Depuis que Liban Soleman est sous les feux des projecteurs du fait de sa fonction,(jusque dans un passé récent), de Chef de Cabinet, ce dernier est perçu dans l’entendement général non seulement comme un membre de la « légion étrangère », mais également comme un « Accrombessi Boys ». Il n’en est rien ! Liban Soleman est à lui seul la représentation du monde en miniature. Un métisse au sens propre comme figuré, car Yéménite, somalien américano-gabonais, né dans le pays dans lequel il réside actuellement (Ndlr : le Gabon). Contrairement à ce qui se dit, il n’a pas acquis sa nationalité gabonaise sous l’ère Ali Bongo Ondimba. Et pour preuve ses grands-parents affairistes sont établis au Gabon depuis la fin des années 70. Sa mère verra le jour au Gabon et idem pour lui-même. Liban Soleman n’a pas quitté le quartier de son enfance, Louis, il y réside toujours et parcours souvent les artères de la capitale de façon incognito.

L’homme aux multiples casquettes !

En bon juif (yéménite), Liban Soleman a le sens des affaires dans les gènes. Raison pour laquelle il a étudié la finance, le management et le marketing à George Mason University aux Etats-Unis. Des compétences qu’il utilisera d’abord au Cabinet du Chef de l’Etat où c’est un secret de polichinelle il avait entre autre un rôle consultatif et de contrôle sur certains dossiers. A ce propos, certaines voix s’élèvent et l’accusent d’être empêtré dans des scandales de détournements de deniers publics. Une version que bat en brèche Gisèle Eyi, son avocat. « Liban Soleman n’a pas été administrateur de crédit car n’étant pas Ministre ou membre d’une quelconque mission » soutient-elle. Ce qui en français facile signifie que son client est pour l’instant exempt de toutes poursuites judiciaires en rapport avec une prétendue affaire de détournement de deniers publics.

Un coup de pied dans la fourmilière ?

Travailleur rompu à la tâche, le patron du Bureau de coordination du Plan Stratégique Gabon Emergent à peine arrivé commence à faire bouger les lignes. Quelques mois à peine après sa nomination, il a réussi la prouesse de relancer 3 800 projets de logements stoppés jusque-là par faute de liquidités ou de montages financiers mal ficelés. C’est le cas des 1000 logements attenants au Stade Michel Essongué de Port-Gentil. Dans un passé récent, il a joué un rôle déterminant dans le transfert des actifs, jusque-là détenus par la Société Nationale Immobilière, (SNI) au Fond Gabonais d’Investissements Stratégiques, (FGIS). Mais la raison méritant qu’on lui tire la révérence, c’est bien cette économie et pas des moindre qu’il va faire réaliser à l’état en pareil temps de crise pire d’austérité.

En prenant ses marques au Bureau de Coordination du Plan Stratégique Gabon Emergent, Liban et son équipe ont constaté, et ce, après contre-expertise que le montant du financement des logements sociaux pour des raisons diverses était énorme. En lieu et place des 30 de départ, le financement des logements sociaux sera désormais de 10 milliards de Fcfa. Autant de raison pour lesquelles Liban Soleman ne fait pas que des contents. Lesquels mécontents mènent contre lui une cabale. Pour un de ses proches, « cette démarche malsaine est en réalité une guerre de lobbies qui n’a que pour seul objectif de récréer le système d’avant 2009 ».


Paul Ndombi

Vos commentaires

  • Le 12 janvier à 03:57, par Jean Charles Masse En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Tout ca c’est bien pour satisfaire defense mais cette Jeune homme doit d’expliquer sur l’origine Des Moyens colossaux mobilises en si peu de temps pour realise tous les investissements dans l’immobilier qukil a enterpris tant a Libreville Qu’en somalie. C’est un plus un verreux ET surtout un garcon de petite vertu qui a usurpe le trophee des champions pour enclencher faire son affaire personnelle apres l’attribution de ce challenge au Gabon grace a lnentregent d’un compatriote que liban et accrombi ne voulaient plus voir en peinture. Liban a une grande responsabilites dans la calamiteuse situation de la filiere sport, l’organisation d’evrnements qui n’ont rien apporte au Gabon said a contribuer a l’enrichir. Liban est bel et bien une composante de la legion etrangere qui a jour une partition essentielle dans la spoliation du Gabon.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 10:20, par JOSEPH En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Pure connerie cette article,
    Il a initié le projet dorade à POG. Mais ou sont ces maisons là. Le projet avait pour but de laisser des tas de briques mal montées en abandon ??? C’était ça son grand projet ?
    Il a participé à la perte du pays au même titre que tous les autres. Il doit rendre des comptes. Gabonais ou pas là n’est pas le problème. Il doit justifier ses biens, et expliquer pourquoi ses fameux projets n’ont jamais été finalisés, or l’argent a été décaissé !!!!!! c’est tout ; Epargnez-nous vos articles remplis de propos mensongers.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 10:28, par cyrille d’ossa En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    on sait que tu as peur liban, tu as raison. tu peux dilligenter des articles pour te disculper mais ca marchera pas. tu devras repondre des retrocommissions que tu percevais sur chaque dossier traite mais surtout du mepris que tu affichais sur les dossiers que bon nombre de personne de bonne foi presentais aux pr que tu ne daignais pas prendre en compte parceque tu n avais aucun interet. eh ben je te le dis, liban, on ne laisseras pas passer un gabonais tel que gambia aller en prison et un vil somalien menteur et pede s en sortir.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 11:01, par natty dread En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    êtes-vous sûr que le projet immobilier de POG a été relancé et achevé ? je reviens de Pog où je n’ai pu constater que des fantômes immobiliers...de plus, c’est quoi cette façon d’insister sur son côté juif et affairiste ? tous les peuples sémites sont doués pour les affaires, arabes musulmans ou juifs, qu’ils viennent du Yemen ou de la Phénicie...

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 11:18, par citoyen En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    il vous a payé combien Gaboneco ?

    un chef de cabinet du président qui intervenait directement dans le choix des sociétés devant exécuter des projets pour des sectoriels ? de quel droit ?

    Maintenant c’est le Bureau de coordination et c’est pire..!!!
    Journaliste, avant de t’extasier, demande quelle compétence ce Mr et son BCPSGE va avoir pour gérer des projets d’infrastructures qui concernent des départements ministériels ? De vrais amateurs regroupés au sein d’une équipe qui se permettent de tout piloter hors sol...ils ont quelle expertise pour gerer le logement, l’energie, le telecom, la santé...oui, car labas, on s’occupe de tout. en gros, on a un nouveau ANGT en mode BCPSGE. Encore une structure charlatant qui va tout faire sans rien connaitre des réalités du terrain. On connait le résultat final. Liban va continuer à s’enrichir sauvagement. pfff mon pauvre Pays !!!! je n’ai plus assez de larmes pour pleurer.

    Gaboneco quelle déception !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 11:29, par christian En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    son avocat raconte des histoires !

    les DG de sociétés qui viennent au Gabon savent où il faut passer pour décrocher des contrats ! Liban et l’autre célébrissime étaient des incontournables !

    ils ont amassé une fortune considérable par ce procédé. on donne l’accord à une société qui s’impose au département ministériel, on encaisse une commission de malade...et le tour est joué !

    Pauvre Gaboneco.....

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 11:51, par le citoyen En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    pour ce qui est des projets évoqués, il ne fait rien d’extraordinaire !

    il travaille juste avec le FGIS qui détient un fond de plusieurs centaines de milliards ! cette structure depuis quelques temps prend des participations ou finance certains projets rentables que l’État avait initié.

    le BCPSGE les leur présente puisqu’il collecte auprès de tous les ministères les projets en cours ou en attente de financement. et le tour est joué, Mr va se faire passer pour le génie sur le boulot des autres (Ministère et FGIS)...

    je le redis, Gaboneco, vous vous êtes fait avoir !!! mais si vous avez encaissé une belle somme, et bien on comprend, vous avez des factures à payer !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 11:59, par jean-jacques En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Au Gabon on a des personnes bien formées, mais quand certains rentrent dans leur loges ils deviennent plus betes que l’âne, on a des etrangers qui viennent s’enrichirent au Gabon ILS FONT DES TRANAFERTS DES MILLIONS VIA WESTERN UNION . MONEY GRAN , sans qu’ils paient des taxes les plus élévées.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 12:16, par ans En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    oh mon Dieu... en plus c’est un juif !!!!!

    il va être plus riche que l’État gabonais dans quelques années... et il va nous prêter notre argent mdrrr

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 12:25, par serges dry En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    enfin je ne comprend pas pourquoi on indexe les uns et laisser les acteurs comme ali bongo qui a gérer le genie militaire pour faire les route les ministres de la communication qui aujourd’hui ont de radio et télévisions privée,les prisonniers qui trahissent les autres,comme l adage qui dit le mouton broute la ou il est attaché..

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 12:31, par serges dry En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    liban occupe deja un poste qu un gabonais devrait occupé et pourtant avc ces gabonais se croisent au couloir y a pas un seul qui peut dire merde,ils se laissent faire, et ce sont les gabonais qu on envoi en prison .

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 15:35, par petit piment En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      "un poste qu un gabonais devrait occupé"... Liban est né a Ndjolé, il a schoolé a lbv il à quoi de moins gabonais que toi et moi ? Au lieu de l’attaquer sur son travail ou ses compétences vous c’est tjrs vos histoires de xénophobie ! Après ça aurai été qu’il soit fang punu nzebi etc... Changeons un peu !!! Il abat un travil considérable dans une période économique compliqué ! C’est sur ce point qu’on doit discuté et pas sur ses origine ! Toujours Vous

      Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 16:00, par Oyabi zul En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      et au nom de quoi Liban ne serai pas un gabonais ?
      tais toi quand tu parle !!!
      le silence n’est pas une faiblesse !!!

      Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 17:21, par ans En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      figure toi que cette équipe de Liban et autres va déguerpir un bon jour ! c’est pas si, mais quand !!! et oui, tu verras les gabonais que tu ne vois occuper ce poste.

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 14:23, par GNANITOLIYANI En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Comment justifiez vous son immense fortune en seulement 7 ans/ Aux iles caimans ,a Maurice ,aux USA à Hong Kong/ des immeubles/que dites vous des marchés publics donnés à son pere ,marchés en milliards injustifiés/Vous prenez les Gabonais pour des idiots ,vous allez rendre des comptes/

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 15:51, par Oyabi zul En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      ah bon ?merci nous précisez vous qui savez tous ca à combien s’eleve la fortune de Liban s’il vous plait...le pédantisme c’est pas bon pour le moral le frere !!!

      Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 16:13, par Papa Jonas En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      De quel fortune tu parle ? De quel chantier donner a son père ? Sais tu seulement quel est le domaine d’activité de son père ? Que des affirmations sans fondement. Mon frère la détestation d’un "individu" n’a jamais été et ne sera jamais une argument de campagne ! Apporte les preuves de ce que tu avance. Après tu pourra l’ouvrir. Dans le cas contraire je te le dis avec le plus grand respect qu’on puisse avoir pour un frère... FERME LA !

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 15:00, par LEWN En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    m vremen j n vs compren pas 1 c n pas un juif c un musulmant.2 c un gabonais jugé le com tel.3 c un bruyan competant qui a fait des grande universsité.soyez neutre dans vos jugement... !il fait bougé les choses...c tout !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 15:44, par Oyabi zul En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    la question de moi à tous ces aigris et ennemis du progrès,à vous lire on ne comprend qu’une seul choses parmi il ya des envieux,des haineux et j’en passe....le texte du média est très clair Liban SOULEYMAN n’a rien à se reprocher et ne doit e compte à personne pas même au bon dieu tout puissant...donc plutôt que d’émettre des propos belliqueux armés de xénophobie et autres...reconnaissez la force de frappe de l’homme et sa capacité à faire face aux difficultés auxquels fait face l’appareil étatique avec tact et ingéniosité....

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 17:17, par ans En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      Ne raconte pas des salades !!!! n’obligez pas les gens à sortir des vérités sensibles ici. un petit étudiant de 3e année en audit à qui on donne le feu vert pour fouiller jette Liban en prison en quelques jours ! tellement il a volé. un chef de cabinet du PR qui intervient personnellement dans le processus d’octroi d’un marché tchiipppp... quand on ne sait pas de quoi on parle, on se tait !

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 15:49, par petit piment En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Parler est un besoin !
    Ecouter est un Art !
    Liban fais sont travail au calme les seul que ça dérange ici ce sont les assis au bord du caniveaux qui passe plus de tps a critiquer qu’a réalisé ! Le gabonais n’aime pas les gens qui travail !! Comme il incarne la jeunesse, le dynamisme et l’avenir je peux comprendre que ça dérange les fatigués que vous êtes

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 17:07, par ans En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      C’est fou ce que tous les régimes dictatoriaux ont les mêmes réflexes lol. critiquer signifie qu’on est assis au bord du caniveau ! pitié !!!!
      vous allez répondre un jour... rigolez, fumez vos cigares, la vie est belle... mais un jour viendra !

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 15:58, par Oyabi zul En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    il n’existe pas d’étrangers...ce mots n’existe pas chez nous,il ya des gabonais de souche et des gabonais d’adoption et jouissent des mêmes droit...Dixit Feu Omar Bongo Ondimba et feu Leon Mba Minko avant lui
    Liban est l’un des nôtres !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:03, par Ledjiad Trump En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Depuis que je lis vos commentaires, je n’ai encore vu personne apporter des preuves de toutes ses accusations. Comment quelqu’un peut il etre le mal d’un pays juste parcequ’il se nomme LIBAN ? Ce jeune homme est un technocrate et non un politicien comme tous ses vieux milliardaires qui sont assis OKLM dans l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:05, par Papa Jonas En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    En ce moment de #MandatDeDépôtChallenge... allez y chercher et prouver a quel moment a été de prêt ou de loin empêtré dans une quelconque histoire de malversation financière ! Les aigris qui tente de le nuire aujourd’hui sont les premier a viser son poste. Ils sont les premier a venir les soirs mendier des marchés ! Mais comme il fait son travail simplement et bien cela suscite des critiques aujourd’hui ! Bande d’aigris et de jaloux

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:14, par lindsay En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Apparemment le fait de naitre au Gabon n a plus d’importance chez nous, le comble c’est que ses parents y sont nés !
    On parle de grande maisons et hôtels dans les caraïbes et autres mais les seuls à avoir vue cela ce sont ce qui le raconte (le kongossa du quartier) ! Je suis certaine que certains se disent que c’est de sa faute s ils n ont pas réussi, c est toujours la faute des autres façon...même si on l enlevait, ca ne vous rendrait pas plus intelligent, affairiste et encore moins visionnaire

    Répondre à ce message

    • Le 12 janvier à 17:53, par juste En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

      c’est fou, cette arrogance !!! au Gabon dénoncer le pouvoir signifie qu’on n’a pas réussi ! qu’on est jaloux et qu’on a raté sa vie !
      ailleurs, ça s’appelle la démocratie ! la liberté d’opinion ! des Ministres en prisons au moment où on parle...tout ne va pas si bien alors !

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 18:42, par herve onanga En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Vous savez le pays change et les hommes avec.
    Il n ai plus question d’avoir des vieuxseuls aux commandes du pays. la bouc emmissaire est tt trouvé pour faire croire que c la faute d l’etranger. Meixan A n ai plus la il faut que ce soit la faute d’un nouvel etranger bien que celui ci n en ai visiblement pas un en tout cas pas plus que ping est chinois.
    comme on dit chez nous ne distrais pas le chasseur il est concentré. liban n ai pas la cible VOILAAA

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 20:12, par king En réponse à : Liban Soleman : Un bouc émissaire ?

    Liban ta descente aux enfers a commence,tu es tout simplement en disgrâce aux yeux du Chef que tu as trompé par tes turpitudes. Connaissant ton passé ça ne m’étonne pas de toi...ces articles ne changeront en rien le processus qui a été enclenché pour ta chute. Tu n’as pas su rester humble mais tu as brille dans l’arrogance et le mépris des autres, te croyant même intouchable c’est mal connaître les règles de la cour ! Ta biographie décrite dans cet article me fait rire connaissant ce que tu as fait à Virginia pour avoir ta première voiture ! l’heure des règlements de compte a sonné et tu ne pourra rien contre ce que te réserve le destin petit sorcier en costume ! . Le plus important c’est pas comment on commence mais comment on termine.. a bon entendeur..

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs