Les salaires de 807 enseignants du primaire et du secondaire suspendus !

mercredi 22 février 2017 Politique


En conférence de presse hier dans les locaux de Gabon Télévision à Libreville, le Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Billie By Nze a annoncé l’effectivité de la suspension à compter de ce mois de février 2017 des soldes de 807 enseignants grévistes du primaire et du secondaire absents de leur poste detravail.

En réponse au durcissement du ton de la grève des enseignants qui paralyse le système éducatif gabonais depuis plusieurs mois, le porte-parole du gouvernement Alain Claude Bille By Nze a annoncé plusieurs mesures sur la question parmi lesquelles, la suspension immédiate de 807 soldes d’enseignants du primaire et du secondaire absents de leur lieu de travail.

Selon le porte-parole du gouvernement, la situation dans l’enseignement continue de préoccuper les gouvernants, les parents mais aussi les élèves. Et pour éviter que l’impatience des élèves ne se transforme en amertume et en mouvement de rue, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures visant à sécuriser les établissements scolaires pour que les enfants qui ont cours apprennent dans des conditions de sécurité et de garantie tout en veillant à ce que certains enseignants ne continuent pas à perturber volontairement les cours et ceux qui enseignent ne soient pas expulsés des salles de classes.

« La mesure déjà annoncée par le Ministère de l’Education nationale, c’est la suspension de solde de 807 enseignants du primaire et du secondaire à compter de ce mois de février jusqu’à ce que le travail reprenne » a déclaré Alain Claude Billie By Nze.
« Mais cette suspension de solde n’est qu’une première étape, des processus engagés pour que certains enseignants soient radiés de la fonction publique compte tenu de l’absence dans les salles de classe. Une autre catégorie d’enseignants en service dans l’Ogooué-Ivindo non seulement observaient ce mouvement de grève, empêchaient les autres de continuer d’enseigner mais demandaient de l’argent aux parents d’élèves pour aller en salle de cours. Des procédures sont engagées contre ces enseignants », a-t-il ajouté.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs