Les anti perspirants, seraient-ils dangereux ?

mardi 16 décembre 2008 Santé

Durant les dures périodes de canicule, les produits cosmétiques rafraichissants tels : déodorant, stick ou anti perspirant, répondent aux attentes de bien des consommatrices mais provoquent par contre chez bien d’autres, des ennuis de santé ; en particulier, les anti perspirants qui, après de nombreux cas de plaintes, sont pointés du doigt car soupçonnés de provoquer chez certaines consommatrices, des irruptions cutanées.

Entre spray, stick, ou roller même bio, c’est dorénavant un vrai parcours du combattant que de choisir le rafraichissant cosmétique pouvant nous convenir. En effet, la peau des dessous de bras est particulièrement délicate.

Dans la multitude de variétés aujourd’hui proposées sur le marché, les anti perspirants ont trouvé leur place. Seulement, depuis un moment, nombre de femmes se plaignent d’être victimes de troubles cutanés après application de certains de ces produits cosmétiques.

Parmi elles, Khadi, jeune comptable dans une agence de communication à Libreville au Gabon, mère de famille, la vingtaine révolue. Khadi, qui a bien voulu témoigner sur ce cas précis et confier à notre rédaction dans quelle situation inconfortable elle s’est retrouvée durant plusieurs jours.

En effet, après avoir troqué son déodorant habituel pour un anti perspirant de bonne qualité, la jeune femme s’est retrouvée au bout de quelques jours envahie d’abcès sous les aisselles. De fait, elle a vécu le martyre avant que ceux-ci ne guérissent complètement.

Depuis un bon nombre d’années, les anti perspirants sont soupçonnés d’augmenter le risque de cancer du sein par le biais de l’aluminium qu’il contient, et de favoriser des irruptions cutanées.

Après maintes recherches effectuées pour en savoir plus sur ce qui provoquait ces dégâts causés après application de ces produits, les résultats montrent que les anti perspirants bloquent la transpiration à l’aide de l’aluminium qui se met dans les pores des glandes sudoripares (glandes de la sueur).

Les anti perspirants, encore appelés antisudoral, sont à base de sels de zirconium ou de chlorure d’aluminium. Ils obstruent temporairement les pores sudoraux. On les incorpore dans les déodorants afin de limiter la sudation et prévenir la transpiration plutôt que de masquer son odeur.

Ce cosmétique comporte de nombreux inconvénients tels :

- Allergie,

- Irritation de la peau,

- Sensations de brûlure,

- Démangeaisons,

- Impression de picotements.

Après ce nombre importants de risques de se retrouver dans la même situation que Khadi, il est bien plus préférable de retrouver vos bonnes vieilles habitudes avec un déodorant ou un stick.


Gaboneco .com

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs