Les adeptes du Prophète Kacou Philippe à Libreville demandent sa libération

lundi 6 juin 2016 Société & environnement


Rassemblés la semaine dernière devant l’ambassade de Côte-d’Ivoire au Gabon, les adeptes du Prophète Kacou Philippe sont venus apporter leur soutien à celui qu’ils considèrent comme le seul et unique prophète des temps modernes.

Ils étaient nombreux ! Hommes, femmes et enfants venus apporter leur soutien à leur prophète Kacou Philippe, qui devait être jugé vendredi 3 juin dernier en Côte d’Ivoire. Accusé de s’être autoproclamé « unique et véritable prophète des temps modernes », au cours d’un prêche où ce dernier a également annoncé ‘’Je suis le chemin qui mène à Dieu. Et sans moi, personne ne verra le Dieu tout puissant et périra en enfer’’.

Conséquences, ‘’cette prophétie’’ a conduit à son arrestation suite à une plainte déposée par les autres hommes de Dieu de Côte-d’Ivoire, membres de la communauté musulmane et chrétienne. Ces derniers lui reprochent notamment de verser dans le radicalisme religieux, l’incitation à la haine religieuse, en portant atteinte à la sureté de l’Etat.

Selon l’un de ses adeptes au Gabon, rencontré sur les lieux de ce rassemblement, l’arrestation de Kacou Philippe est arbitraire. « Notre prophète n’a pas posé les actes qui lui sont reprochés. Car il ne fait que donner le message que Jésus-Christ lui a révélé. Parmi ces révélations, il y a celle qu’il annonce que la femme ne devrait pas prêcher et s’adresser aux hommes pendant qu’elle prêche. Ce dernier a reçu le message selon lequel il est le chemin qui mène au Père. Donc, nous sommes venus ici à l’ambassade de Côte-d’Ivoire afin qu’elle puisse intervenir dans le sens de la libération de Kacou Philippe. Car il n’est pas que le prophète de la Côte-d’Ivoire, mais du monde entier et porte-parole du seigneur Jésus-Christ. » déclare monsieur Assoumou Minko, venu soutenir le prophète.

Depuis sa cellule en Côte-d’Ivoire, Philippe Kacou publie sa plaidoirie dans laquelle il affirme « Lorsque je demande pourquoi je suis arrêté, on me dit que ce n’est pas moi-même, mais que mes fidèles ont fait des caricatures sur internet. Qui sont mes accusateurs ? On me dit que c’est le ministère public. » Pour le prophète, les faits qui lui sont reprochés ne sont pas fondés.

Après être passé devant le juge, le prophète a été condamné par le tribunal de première instance de Côte-d’Ivoire à 10 ans de prison. Le procureur Yéo affirme son intention de prendre cette affaire au sérieux. C’est sur cette décision que le procès a été renvoyé pour ce lundi 6 Juin.


MI

Vos commentaires

  • Le 6 juin à 23:58, par Hervek En réponse à : Les adeptes du Prophète Kacou Philippe à Libreville demandent sa libération

    Prophète Kacou Philippe

    Je prêche seulement ce que j’ai vu dans le Ciel ce jour-là vers 15 heures. On ne me croit pas mais on me combat. Les scorpions et les serpents du désert me combattent mais Dieu m’a donné pouvoir sur eux et sur leur venin. On me traite de démon, antichrist, semeur de trouble, envoyé de Satan, et ce que je prêche de prédication nivaquine, … Il en a été ainsi des prophètes de l’Ancien Testament, de Jésus Lui-même, des apôtres... et aussi longtemps que Dieu enverra des hommes sur cette terre, il en sera ainsi afin que les écritures ne soient pas confondues. Il n’y a ni confusion ni contradiction en Dieu.
    http://goo.gl/WvqAz2
    ‪#‎ProphetKacouPhilippe‬
    www.philippekacou.org

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs