Législatives 2018 : Karen Kassa Kassa chantre de l’autonomisation des jeunes

mercredi 8 août 2018 Politique


Inconnu dans la sphère politique, jusqu’il y a quelques mois, Karen Kassa Kassa fait partie de ces rares jeunes à tâter pour la premières fois l’expérience politique. A Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga, le candidat présente sa candidature pour mener un plaidoyer en faveur de l’autonomisation de la jeunesse.

Natif de la ville de Tchibanga, Karen Kassa Kassa (KKK) veut trouver des solutions à l’oisiveté des jeunes d’où sa candidature aux prochaines législatives. Se présentant comme le candidat des jeunes, sous la bannière du mouvement politique Le Relais des jeunes pour le changement (RJC), KKK se jette à l’eau pour dit-il construire un avenir à ses frères et sœurs de Tchibanga via l’accès à la « formation aux métiers prêts à employer ». Pour ce dernier, « le lancement de l’entreprenariat chez les jeunes en favorisant la création des micro-projets, l’incitation aux projets agricoles » demeure la voie pour l’autonomisation des jeunes.

Un devoir d’honnêteté

Présent dans la ville récemment, le candidat s’est exprimé en toute franchise devant les notables de la ville. « Je ne suis pas venu ici pour vous faire des promesses en l’air comme certains hommes politiques, je vais m’appuyer sur la contribution du chef de l’Etat et l’aide des ONG internationales… », a souligné le candidat. Répondre à un tel challenge paraît cependant plus que prononcé pour le potentiel futur député, vu que son rôle se cantonne plus à un vote et contrôle qu’à une décision de financement en faveur du développement.

La seule façon pour ce dernier de concrétiser ses promesses notamment en direction de la jeunesse de Tchibanga, c’est de soutenir le passage du Fonds des initiatives départementales (FID) dont la vocation est justement de financer les activités génératrices de revenus, (AGR), telles l’agriculture et les micro-projets qu’il compte proposer. Comme bien des candidats qui abondent dans le sens de l’autonomisation de la jeunesse, la question de l’effectivité du FID doit donc préoccuper ce dernier s’il advenait à parvenir à l’hémicycle.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs