En ce moment

Le Synaposte poursuit son mouvement de grève

vendredi 29 juillet 2016 Société & environnement


En grève illimitée depuis le 25 juillet 2016, le Syndicat national des employés du Groupe La Poste est revenu ce jeudi 28 juillet 2016 à son siège de la poste centrale sur les motivations qui ont inspirées son mouvement tout en confirmant qu’elle maintenait un service minimum.

Le réquisitoire dressé par le Secrétaire Général du Syndicat National de la Poste (Synaposte), Jean Clair Mboutsou Ditengou à l’encontre du Président Directeur Général de la Poste SA et de l’Administrateur Provisoire de PosteBank, Michael Adandé ce jeudi 28 juillet 2016 s’est révélé particulièrement acerbe.

Le Syndicat National de la Poste accuse Michael Adandé d’effectuer des mauvais choix ce qui empirerait la situation déjà chaotique de la Poste.

Pourtant, à la suite de l’audit diligenté à sa prise de fonction le 15 juillet 2015, ce dernier, aux dires des syndicalistes, était bien imprégné de la situation de la Poste et des conséquences qui en découlaient. « Devant cette situation chaotique, il était du devoir de Monsieur Michael Adandé, PDG de la Poste et Administrateur Provisoire de PostBank d’assurer, d’une part, la sauvegarde des acquis (la survie de la poste, de PosteBank et de l’ensemble du personnel), et d’autre part, le développement de nouveaux services et produits à forte valeur ajoutée dans les deux secteurs d’activités » a déclaré Jean Clair Mboutsou Ditengou, Secrétaire Général du Synaposte.

Selon le Synaposte, concernant l’activité monétaire qui générait annuellement 500 millions F CFA, les transferts Western Union qui engendraient 1,152 milliard F CFA annuellement, le Mandat express National (MEN) et le Mandat express international (MEI) qui produisaient respectivement 324 millions F CFA et 804 millions et l’activité de quinzaine et avance sur salaires qui générait en moyenne 270 millions de F CFA, « force est de constater que ces services ont purement et simplement été arrêtés par Monsieur Adande. Ces mesures drastiques contreproductives au redressement attendu ont entrainé une perte sèche mensuelle des recettes de l’ordre de 509 millions de F CFA, soit un chiffre d’affaire annuel évalué à 6.1 milliards de F CFA… soit un manque à gagner d’environ 4,6 milliards de pertes sur la période de 9 mois passés à la tête de l’entreprise par sieur Adande » a souligné M. Mboutsou Ditengou.

Le Synaposte dénonce des investissements de luxe non prioritaires dont la construction et l’équipement des bureaux, le recrutement des personnels extérieurs, retraités pour certains et même expatriés pour d’autres, l’externalisation de la gestion du réseau Poste NET dissoute, le déclassement des soldes des clients par la comptabilisation uniquement des opérations effectuées à compter du 15/10/2015, rendant ainsi les soldes bancaires de milliers de clients négatifs etc… « D’où les raisons de la fermeture des certaines agences provinciales parce les caisses sont vides. C’est là la vraie raison et rien d’autres » a affirmé le Secrétaire Général du Synaposte qui estime que l’Etat Gabonais devrait pour aider la Poste, reconstituer les avoirs des épargnants qui ne se trouve plus dans les comptes.

Pour sortir la Poste de toutes ses difficultés, le syndicat propose deux approches, deux démarches : la réinjection par l’Etat des moyens adéquats pour redresser la poste et la PosteBank ou l’ouverture d’un plan social négocié de départs volontaires qui permettraient d’oxygéner la Poste. Selon le syndicat de la poste, le président Directeur Général de la Poste SA et de l’Administrateur Provisoire de PosteBank n’a pas de moyen pour parvenir à remettre le navire de la Poste à flot.

Au vu de tout de ce réquisitoire à charge contre Michael Adande, le Synaposte estime que ce dernier « n’est plus l’homme de la situation » et confirme la poursuite de la grève illimitée lancée le lundi 25 juillet tout en maintenant le service minimum de 7 h 30 à 11 h 30.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs