Le séminaire de formation sur les droits télé s’est ouvert hier à Libreville

vendredi 13 novembre 2015 Sport


Initié par la Ligue nationale de football professionnel(LINAFP) le séminaire de formation sur les droits de télévision en vue de la nouvelle saison du National Foot a été ouvert jeudi 12 novembre 2015 dans les locaux du Méridien Re Ndama par l’expert français Philippe Doucet en présence du ministre des Sports Blaise Louembé.

C’est en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Blaise Louembe et les représentants de la Fédération gabonaise de football(Fégafoot) que la LINAFP et son président Brice Mbika Ndjambou ont lancé jeudi 12 novembre 2015 les travaux du séminaire de formation sur les droits de télévision qui prendra fin dimanche prochain avec l’animation du journaliste sportif, Philippe Doucet.

Ouvert par les discours du président de la LINAFP, Brice Mbika Ndjambou par Ngoua Emane, représentant du président de la Fédération gabonaise de football Pierre Alain Mounguengui empêché, la première journée du séminaire a permis à tous les acteurs du football gabonais de mieux connaître le bien-fondé des droits télé dans un pays comme le Gabon où le championnat élite connait des avancées significatifs vers la vraie professionnalisation.

Pour la première journée, Philippe Doucet a fait un exposé devant les journalistes des médias locaux et les responsables des clubs de première et deuxième division professionnelle de football en définissant les Droits télé comme un droit de diffusion des matchs ou des évènements sportifs par des télévisions après achat des droits d’images avec d’importantes sommes d’argent dans le but de faire la promotion de ces derniers en exclusivité .

Dans son exposé, Philippe Doucet a expliqué que le championnat représente le produit à vendre par la LINAF par exemple aux diffuseurs (télévisions), clubs, leur histoire, les stades leur d’identité (Logo, couleurs de maillots …), les supporters qui sont les éléments de valorisation de ce dernier.

Par ailleurs selon les explications de l’expert de Canal+, pour le cas du Gabon, la LINAFP devra entrer en discussion avec les télévisions pour enfin lancer un appel d’offre de droit de télé s’appuyant sur des éléments comme la qualité des stades, des pelouses etc.

Pour le compte de la deuxième journée ce vendredi, les séminaristes se sont attelés sur l’évaluation du travail à faire sur les droits télé au Gabon avec des thèmes comme :

Comment évaluer ses atouts en termes de vente des droits télé, comment les traduire dans un programme de mise en valeur, comment construire un appel d’offre par parcelle : Matchs en directs émissions et autres ?


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs