Le sang, un lien universel

mercredi 15 juin 2016 Santé


A l’occasion de la célébration mondiale du don de sang, le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) a organisé, comme à l’accoutumée une journée de don de sang mardi 14 juin 2016 à son siège sis à l’entrée de CHU de Libreville.

Sous le thème « le sang, un lien universel » et avec un accent particulier sur la notion de « partage » et de « lien » qui unit les donneurs de sang et les patients, d’où le slogan « Partagez la vie, donnez votre sang », la journée mondiale du don de sang célébrée par le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) a été un véritable succès, vu l’engouement qu’elle a suscité.

Personnels des forces armées, membres des ONG, populations venues en masse, les donneurs ont été nombreux ,cependant, selon Félix Ndong Obiang, Secrétaire général adjoint 1 du ministère de la Santé « au CNTS nous avons 30% de donneurs bénévoles  », cette situation rend le CNTS dépendant des dons par compensation ou don familiaux qui s’élèvent à 70% pour 10 000 poches de sang distribuées à l’intérieur du pays.

L’impératif de la disponibilité du sang et des produits sanguins sécurisés demeure un objectif de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui est aussi celui de faire en sorte que tous les pays parviennent à s’approvisionner exclusivement auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d’ici à 2020.

La célébration du jour a permis aux officiels notamment aux représentants de l’OMS, du ministère de la Santé et des partenaires du CNTS de dresser un bilan des avancées constatées et de donner les perspectives à venir.

Sur le plan social, la signature d’une convention entre la CNAMGS et le CNTS en août 2015 a permis de baisser le coût de la poche de sang. Une baisse de 80% a été effectuée en faveur des gabonais économiquement faibles, agents des secteurs public et privé. La poche de sang passant de 20 000 FCFA à 4000 F CFA.

Pour les affections à longue durée (hypertension artérielle, diabète, drépanocytose etc…) c’est une baisse drastique de 90 % qui a été opérée, le coût de la poche de sang est en effet passé de 20 000 FCFA à 2000 FCFA.

Les femmes enceintes et les nouveaux nés jusqu’à l’âge d’ 1 mois bénéficient de la gratuité des poches de sang.

En perspective, le CNTS envisage de mettre à disposition des usagers, un véhicule et un dispositif de collectes mobiles quotidiennes de produits sanguins afin de ravitailler convenablement les stocks en temps réel dans différentes zones décentralisées de la CNTS.

Sensible aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur les mesures de sécurisation immunologiques et microbiologiques du sang, le gouvernement gabonais à travers le ministère de la Santé a « instruit le Centre National de Transfusion Sanguine sur les missions de collectes, de préparation et de distribution des produits sanguins aux normes fixées par l’OMS  » a déclaré Ntsame Ndong Mireille Jophrette, Directrice du CNTS.

La directrice du CNTS a interpellé les uns et les autres notamment les jeunes, sur la motivation du don volontaire, régulier non rémunéré pour assurer la qualité, la sécurité et la disponibilité du sang avec en arrière-plan la construction de la cohésion sociale.


Tony Muru

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs