Le retour des poux !!!

mercredi 13 juillet 2016 Santé


De nombreuses familles dans la capitale gabonaise et sa périphérie sont confrontées à une invasion des parasites qui avaient semble-t-il disparu. Les poux réapparaissent, et ce, en ne touchant pas uniquement les enfants !

Le constat fait dans certaines familles de Libreville est que les poux reviennent en force. Chez les enfants, il ne passe plus un mois sans que ces satanées bestioles se logent dans le cuir chevelu des bambins. Et pour cause, l’école, outre le fait d’être un lieu de socialisation, constitue également un important vecteur de transmission, au grand dam des parents.

Une mère de famille, A.N confirme la thèse évoquée ci-dessus. « J’avais interdit à mes enfants de jouer avec ces enfants, (Ndlr : progéniture du voisinage), mais un enfant a toujours besoin de jouer. En allant chez cette famille, mes enfants ont fini par avoir des poux. Et moi-même par la suite. Vraiment c’est une mauvaise expérience que je n’oublierai jamais. Car malgré les traitements multiples, ces derniers persistaient toujours. Il a fallu couper les cheveux des enfants pour que les poux nous laissent en paix ».

P. G quant à lui a préféré agir vite, ce dernier n’y est pas allé par quatre chemins. Pour lui, la solution idéale a consisté à couper les cheveux à ses deux filles, malgré le refus de ces dernières. « Il fallait bien agir vite, je voyais bien que mes enfants ne voulaient pas perdre leurs cheveux. Je l’ai fait pour leur bien. Car je ne voulais pas garder ces parasites une minute de plus dans ma maison. J’en profite pour demander aux Directeur d’écoles de toujours demander aux parents si leurs enfants possèdent des poux, pour éviter toute contamination l’enfant peut être dispensé des cours en attendant son rétablissement ».

Les poux ne sont pas considérés comme des vecteurs de maladie. Toutefois, leur présence dans le cuir chevelu dérange énormément et provoque d’importantes démangeaisons. En effet, ces insectes trouvent refuge dans le cuir chevelu pendant 20 à 30 jours en se nourrissant durant cette période du sang humain. A cela s’ajoute le fait qu’ils pondent leurs œufs comme bon leur semble.

Pour le moment, il n’existe pas encore de traitement de prévention contre les poux. Toutefois, il est possible de limiter la transmission en repérant et traitant rapidement les personnes qui souffrent des poux. Si vous attrapez des poux, informez les personnes avec qui vous avez été en contact direct, y compris le personnel de l’école ou du service de garde des enfants. Cela permettra de détecter, voire stopper la chaîne de transmission.


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs