Le personnel de santé au Gabon : une répartition inégale

samedi 16 avril 2016 Santé


La ressource humaine est l’un des piliers essentiels du système de santé au Gabon. Cependant sur la base d’un constat dressé dans les différents centres hospitaliers et régionaux, il s’avère que le personnel de santé n’est pas réparti de manière équitable sur l’ensemble du territoire. D’où l’importance de se questionner sur le rôle du Plan National de Développement Sanitaire, programme mis en place pour améliorer la santé des populations.

L’enjeu principal pour le Gouvernement en adoptant un Plan de Développement Sanitaire était de réorienter le système de santé national vers plus d’équité, plus de solidarité et plus de justice sociale. Force est de constater que l’équité prônée par le Gouvernement ne se fait pas ressentir dans la répartition du personnel de santé dans toutes les régions sanitaires du pays.

Dans le Tableau de Bord du Personnel de Santé 2013 une inégalité se fait ressentir. Celle de la répartition du personnel de santé au sein des régions sanitaires qui regorge de nombreuses disparités. En effet, au Gabon, les médecins généralistes sont estimés à 195, dont 97 à Libreville, 18 à Ntoum et seulement 2 à Tchibanga. Aussi, le nombre de pédiatres est évalué à 28 dont 26 à Libreville, 1 à Franceville et à Mouila. Aucun pédiatre n’est présent dans de grandes villes telles que Koulamoutou ou Lambaréné pour ne citer que ces deux villes-là.

Les inégalités sont flagrantes, le personnel soignant qui s’agglomère au sein de la capitale ne favorise pas la santé pour tous. Certaines régions du pays n’ont pas accès à certains services de santé, d’autres sont quasiment inexistants. C’est plutôt un constat alarmant fait sur le terrain pour certaines spécialités médicales absentes dans certaines zones du pays.

Au centre hospitalier de Lastoursville situé dans la province de l’Ogoué-lolo, les malades sont contraints de se rendre à Koulamoutou chef-lieu de la province, faute de personnel soignant.

Le personnel de santé au Gabon est estimé à environ 12 000 professionnels, dont 9500 pour le secteur public. Estimation faite par la Direction Générale des Ressources Humaines et des Moyens Généraux. Aussi, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, en termes de ratio, il y a dans le secteur public 4 médecins, 50 infirmiers et 4 sages-femmes pour 10 000 habitants (statistiques sanitaires mondiales de 2010).

Selon le programme de Développement Sanitaire, la gestion des ressources humaines reste caractérisée par la non maîtrise des effectifs, la mauvaise répartition du personnel par rapport aux besoins et à la démotivation du personnel de santé du fait de l’absence des plan de carrière, des mauvaises conditions de vie et de travail. D’où le manque de certains médecins spécialisés dans certains hôpitaux du Gabon. Avec le nouveau PNDS en partenariat avec l’organisation américaine Management Sciences for Heath, ce programme d’appui qui a pour priorité l’amélioration du système de santé permettra de palier à ces manquements.


MI

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs