Le nouveau Google Earth repousse les limites de la 3D

lundi 21 avril 2008 Economie

Nanti de toute une série de nouveautés, le nouveau Google Earth devient aussi impressionnant qu’un simulateur de vol. Liaison haut débit et configuration puissantes sont exigées à l’entrée, mais le résultat en vaut largement la peine.

La plus spectaculaire des améliorations est l’implantation de Street View, qui n’était accessible que depuis Google Maps. Mais les détails ont encore été améliorés, et lorsque le visiteur se déplace non plus à la verticale mais depuis le sol, il a réellement l’impression de se trouver dans une ville et non plus sur une carte.

L’option 3D buildings, qui se trouve dans le menu latéral, fait littéralement exploser une vue en perspective dans laquelle les immeubles s’insèrent comme dans la réalité. Le dépaysement est complet avec l’icône Le Soleil se lève, qui simule l’impact de l’éclairage sur un paysage. Vous pouvez encore modifier la qualité de cet éclairage en faisant défiler le Soleil d’Est en Ouest au moyen d’un curseur.

Ces fonctionnalités ne sont encore opérationnelles que pour les Etats-Unis, mais quelques sites français en sont pourvus tels le Louvre, la Tour Eiffel ou le musée Beaubourg.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs