Le Mobile Banking poursuit son développement en Afrique

vendredi 13 février 2015 Economie


Transactions dématérialisées, facilité de création d\’un compte, coût minimisé des opérations, la bancarisation mobile connaît un développement prodigieux en Afrique grâce à ses caractéristiques attractives, mais jusqu\’où ira le développement de ce service innovant sur le continent ?

En Afrique, moins de 30% des personnes ont accès aux services bancaires traditionnels. Fort heureusement, ces statistiques pourraient d'ici quelques années être revues à la hausse grâce au service innovant de paiement par mobile qui depuis quelques années, connaît un développement accéléré en Afrique.

Caractérisé par une facilité de création de compte, des opérations dématérialisées et un coût minimisé des différentes opérations de transfert et de retrait d'argent, le service est en effet perçu comme la solution au problème de bancarisation des populations sur le continent aficain.

En 2019, plus de 251 millions de personnes en Afrique subsaharienne pourraient avoir accès aux services de banque mobile

Grâce à l'innovation dans le secteur des télécommunications, la bancarisation mobile connaît en Afrique une expansion de grande envergure. Selon les perspectives de développement dressées par le cabinet Boston Consulting Group (BCG), d'ici quatre ans, c'est-à-dire en 2019, 251 millions de personnes en Afrique subsaharienne pourraient avoir accès à ce service via un téléphone mobile.

Le cabinet d'étude BCG estime jusqu'à 1,5 milliards de dollars les gains qui seront tirés à travers ce service. Ces gains pourraient croître si le service prend en compte les opérations d'épargne, d'assurance et de crédit. C’est dire le potentiel économique que représente cette innovation.

Au Gabon

Arrivé sur le marché gabonais avec l'opérateur de téléphonie mobile Airtel Gabon et son service Airtel money puis Libertis, avec Mobi Cash et enfin Moov avec son offre baptisée ‘’Flooz’’, en peu de temps, le service de paiement par mobile a connu au Gabon un développement rapide à l'image de celui enregistré dans d’autres pays du continent africain.

 

Son développement est en pleine progression car de nombreuses entreprises s'y intéressent. En effet, à ce jour, BGFI, BICIG, Total Gabon et bien d'autres entreprises locales ont déjà fait l'expérience de cette innovation en simplifiant par exemple à leurs clients, l’accès à leurs services, l'achat de produits, le paiement de factures d'eau et d'électricité, de carburant, le renouvellement d’un abonnement internet ou de la télévision par câble etc...

 

Sa simplicité, son accessibilité en tout lieu et tout temps, la dématérialisation de ses opérations séduisent de plus en plus de Gabonais. Mais malgré ces atouts attractifs, le Mobile Banking que ce soit au Gabon ou à travers l'Afrique, a encore du chemin à faire pour couvrir la majorité de la population africaine. Toute chose qui passe par la capacité de ces populations à avoir accès aux services de téléphonie mobile.


LR

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs