Le Haut Conseil des Acteurs non Etatiques du Gabon satisfait du déroulement de l’élection présidentielle 2016

lundi 29 août 2016 Société & environnement


Face aux journalistes nationaux et internationaux hier dimanche 28 août à Libreville, la mission d’observation du Haut Conseil des acteurs non étatiques du Gabon (HCANEG) dirigée par Nicaise Moulombi a jugé transparente et intègre l’opération de vote de la présidentielle du 27 août 2016 et a appelé les candidats à la réserve quant à la proclamation des résultats n’émanant pas de la CENAP.

La mission d’observation du Haut Conseil des Acteurs non Etatiques du Gabon(HCANEG), entité neutre et indépendante a dans son rapport préliminaire reconnu devant la presse dimanche 28 août, la transparence et l’intégrité de l’élection présidentielle du 27 août 2016 et a demandé que les différents candidats se réservent de toute proclamation des résultats en respect des lois en vigueur.

En effet, à la suite de l’accréditation du gouvernement gabonais et de la commission spéciale des observateurs, le HCANEG a déployé une mission d’observation constituée de 150 observateurs, dont 134 nationaux et 16 internationaux à l’échelle du territoire national à l’exception de la Nyanga lors du scrutin du 27 août 2016 s’inscrivant dans le cadre du renouvellement du mandat présidentiel.

Selon Nicaise Moulombi, le réseau d’observateurs a noté une faible présence des représentants des candidats dans les bureaux de vote. Cependant la forte présence des électeurs aux alentours des bureaux de vote et leur accompagnement des différentes étapes de l’opération du scrutin a contribué de manière significative à assurer la transparence et l’intégrité de l’opération de vote.

Le HCANEG a observé le processus de vote depuis l’ouverture jusqu’à l’issue de l’opération de dépouillement des suffrages à hauteur des huit capitales provinciales et des départements et communes du territoire national, sauf l’exception précitée.

Par ailleurs l’ouverture des bureaux de vote s’est effectuée généralement avec un retard variable par rapport à l’heure d’ouverture officielle, allant de 15 minutes à quelques heures (certains observateurs ont relevé des cas d’ouverture autour de midi, pour raisons de non présence des membres des bureaux de vote et des représentants des candidats).

Il a été toutefois relevé des cas de mauvais scellés des urnes ou des urnes pas du tout scellées, malgré la présence du matériel nécessaire à cet effet. Il a été aussi observé une nette amélioration des conditions de garanties du secret du vote par rapport aux élections communales de décembre 2013, à quelques exceptions de mauvais positionnement de l’isoloir, ainsi que la dotation des bureaux de vote ne disposant pas d’électricité en matériel d’éclairage adéquat.

Dans l’ensemble, le vote s’est déroulé dans une atmosphère pacifique et les électeurs, fortement mobilisés, ont fait généralement preuve de sérénité et de discipline.

« Il a été également observé que le dépouillement s’est effectué dans des conditions normales relevées d’ailleurs par une forte mobilisation des électeurs aux alentours des bureaux, accompagnant ainsi le comptage des voix et la proclamation des résultats et assurant leur transparence et intégrité, et se prolongeant à certaines égards jusqu’à très tardivement dans la nuit »,a-t-il indiqué tout en reconnaissant le rôle majeur jouer par les membres du bureaux de vote pour le bon déroulement du scrutin.

Interrogé sur les sorties médiatiques des candidats Jean Ping et le camp d’Ali Bongo qui se proclament chacun vainqueur, Nicaise Moulombi a exhorté les uns et les autres à faire preuve de responsabilité en se réservant de publier des résultats en lieu et place des instances habilitées.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs