En ce moment

« Le Gabon est en danger » dixit Léon Paul Ngoulakia

samedi 13 août 2016 Politique


Au cours d’une conférence de presse animée par Léon Paul Ngoulakia à sa permanence politique au quartier Akébé vendredi 12 août 2016, le candidat à la présidentielle du 27 août a affirmé que le Gabon court un grave danger à la suite de la validation de la candidature d’Ali Bongo Ondimba par la CENAP et la Cour Constitutionnelle après avoir esquissé les quatre axes de son projet de société.

« Nous devons défendre la patrie par tous les moyens légaux pour sauver notre pays. J’ai la ferme conviction que nous pouvons sauver le Gabon  » a déclaré Léon Paul Ngoulakia, candidat à la présidentielle du 27 août prochain qui, lors de son adresse a invité le peuple gabonais à faire barrage à l’imposture et au parjure incarné par Ali Bongo Ondimba.

Le futur candidat remet en cause au même titre que plusieurs de ses pairs de l’opposition gabonaise, la validation de la candidature d’Ali Bongo Ondimba par les institutions compétentes en la matière « … J’interpelle encore une fois la CENAP et la Cour Constitutionnelle afin qu’ils revoient leur décision de valider la candidature d’Ali Bongo Ondimba  » a-t-il ajouté tout en affirmant que le Gabon court un danger avec cette candidature imposée aux Gabonais. L’homme accuse et rend responsable la Commission Electorale Nationale et Permanente (CENAP) ainsi que la Cour Constitutionnelle de ce qui adviendra du Gabon dans les jours, les mois et les années à venir « ils seront les seuls responsables » a-t-il affirmé avant d’inviter les « compatriotes à chasser l’imposture, le parjure par tous les moyens légaux. Nous devons démontrer aux yeux du monde notre capacité à nous débarrasser de la bête afin de bâtir un Gabon nouveau. »

Un Gabon nouveau que le candidat à l’élection du 27 août prochain entend bâtir en sept ans autour de son projet de société qu’il a esquissé et qui compte quatre axes majeurs dont l’unité des Gabonais, la sécurité du pays, l’Etat de droit, Un économie basée sur le partage équitable des richesses « je m’y engage » a-t-il affirmé d’où sa candidature que le candidat affirme être conforme à la loi « la candidature d’Ali Bongo, elle est pour moi, n’est pas claire » a renchéri l’homme d’Etat.

Le candidat a lancé un appel à la communauté internationale et aux observateurs internationaux « J’interpelle la communauté internationale, les observateurs en affirmant que cette élection est déjà entachée d’irrégularités » tout en faisant allusion à l’élection de 2009 où dans certaines localités de l’Estuaire on avait comptabilisé près de 3500 votants alors que selon le recensement de 2013, les populations locales étaient estimées à une quarantaine d’habitants.


Tony Muru

Vos commentaires

  • Le 14 août à 10:53, par Pai En réponse à : « Le Gabon est en danger » dixit Léon Paul Ngoulakia

    Bonjour à tous.
    Le changement est appelé de tous les voeux par le peuple gabonais. Mais avez vous seulement observe ses prémices ? Chaque gabonais parle au non du peuple gabonais. Est-ce que la singularité de ma pensée est une intelligence collective. Que représente véritablement l’opposition dans notre pays. Quelle franche de la population partage son Idée pour ce lever et parler au nom du peuple gabonais. Ces leaders dits de l’opposition sans parti politique qui prétendent parler au nom de ce beau et grand peuple le connaissent ils seulement. Certains ont été des élus mais par quelle tranche de la population, avec quel poids démographique. Je crains humilité en main, cela ne me donne pas le droit ni la responsabilité de parler au nom de ce peuple.
    A tous mes frères gabonais, comme ces pseudo leaders de l’opposition vous n’avez adhère à aucun parti politique ni à une ONG et vous osez être porteurs des aspirations d’un aussi grand peuple. Nous voulons le changement changeons. Et osons le dire, le PDG à un poids démographique dans cette population.
    Alors laissez nous avancer !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 18:34, par Oyane En réponse à : « Le Gabon est en danger » dixit Léon Paul Ngoulakia

    De bon parleurs pour rien. L’heure est maintenant aux actes fini les bonnes paroles.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août à 13:08, par Jolie En réponse à : « Le Gabon est en danger » dixit Léon Paul Ngoulakia

    Toi qui dit le Gabon cour un grave danger, quel est ton rol dans ce Gabon en danger ????

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs