Le Gabon célèbre la Journée mondiale de la santé mentale

mardi 11 octobre 2016 Santé


La communauté nationale et internationale a célébré lundi 10 octobre, la journée mondiale dédiée à la santé mentale. L’occasion pour tous les pays du monde de mettre un accent particulier sur les liens entre santé mentale et santé physique.

Au Gabon comme partout ailleurs, il n’est pas rare de rencontrer des personnes souffrant de maladies mentales. Ces maladies qui sont dites mentales se traitent entre autre dans un centre psychiatrique spécialisé. Selon le médecin psychiatre, Michel Mboussou, les maladies mentales sont multiples et différentes. Ces dernières peuvent guérir si le patient est suivi régulièrement. D’où l’importance de conduire ces malades dans des centres spécialisés.

Au Gabon, l’établissement sanitaire spécialisé dans le traitement des maladies mentales est le Centre Psychiatrique de Melen situé dans la périphérie de la capitale gabonaise. Cette célébration permet de braquer un projecteur sur cette structure médicale confrontée à de nombreux problèmes fonctionnels.

En effet, plusieurs services au sein de l’hôpital ne répondant plus aux normes sont en attente de travaux de rénovation depuis plusieurs années. C’est ce que nous a confié le Chef de service psychiatrie P. Donatien Obiang qui a lancé un cri d’alarme. « Nous ne disposons plus de moyens nécessaires pour nous occuper de toutes ces personnes qui sont ici, et cela comme il se doit. D’autres malades sont abandonnés par leurs familles respectives, et ce depuis les années 80. N’ayant nulle part où aller ces personnes sont obligées de rester ici. Les patients sont en surnombre

Le constat effectué au niveau du Centre Psychiatrique de Melen est celui d’une structure qui n’arrive plus à prendre en charge ses patients faute de moyens. Les soins des personnes qui y sont admises ne sont pas totalement pris en charge. D’où les cris d’alarmes lancés par le personnel soignant de cette structure hospitalière.

Les malades quant à eux n’ont pas hésité à se faire entendre en cette journée. Du moins ceux qui ont retrouvé leur lucidité tels qu’Eric Ngueba qui au nom de tous les patients a rappelé au gouvernement gabonais l’aide qu’ils attendent de lui. Une demande principalement adressée au nouveau ministre de la Santé le Pr. Léon Nzouba.

Il est important de rappeler que la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. Une définition qui est inscrite au préambule de la Constitution de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs