Le 12 décembre 2015, « quelque chose se produira au Gabon si la volonté de Dieu n’est pas respectée », parole du Pasteur Ngoussi

mercredi 7 octobre 2015 Société & environnement


Dans une déclaration adressée à la nation gabonaise samedi 3 octobre 2015 dans les locaux de la Chambre de commerce, le Révérend Georges Bruno Ngoussi, pasteur de l’église universelle Nazareth, invite les Gabonais à « adhérer à la vision de Dieu » à la date du 12 décembre 2015. Dans le sens contraire, ‘’quelque chose ‘’pourrait se produire

Samedi 3 octobre 2015 à la Chambre de commerce, bon nombre de journalistes, convoqués à une conférence de presse par le Révérend Georges Bruno Ngoussi s’attendaient à une déclaration de type politique comme cela a été le cas en 2009 mais il n’en fut rien… La rencontre de ce jour-là consistait pour le pasteur de l’église universelle Nazareth de faire état d’une vision que Dieu lui-même, lui aurait dévoilé.

Selon le pasteur en effet, si « la nécessité de Dieu dans le sens du dialogue » n’est pas exaucée au Gabon par les hommes politiques, quelque chose pourrait se produire dans le pays. La date ultime d’accomplissement de cette prophétie n’est autre que celle du 12 décembre 2015. « Tant qu’il n’y aura pas de dialogue et concertation, certains partiront en courant », a annoncé le pasteur.

Après avoir cité un ensemble de versets bibliques à valeur parabolique que le pasteur a dévoilé aux médias présents cette date. Selon lui, « Dieu ne fait rien sans avoir averti ses serviteurs les prophètes  » et s’il s’est lui lever pour parler, c’est pour « interpeller le peuple gabonais » et l’attitude que chacun adoptera déterminera selon lui, de la gentillesse ou de la colère de Dieu.

La concertation et le dialogue est plus que jamais de mise car ajoute t-il, « une malédiction couvre le pays ». Toutefois, nombreux dans l’assistance s’interrogeaint sur la valeur d’une telle déclaration surtout que par le passé, des hommes se réclamant de Dieu se sont illustrés par des prophéties du même ordre et qui ne se sont jamais réalisées.

Si les Gabonais ne respectent pas la volonté de dialogue et de concertation politique préconisée par Dieu à travers le révérend Ngoussi, que se passera t-il à la date du 12 décembre 2015 ? C’est la question que de nombreux hommes de médias se posent. Peut-être à la date citée, chacun aura la réponse à cette préoccupation ? Wait and see...


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs