Lancement officiel des travaux sur la politique nationale de l’eau

mercredi 13 janvier 2016 Société & environnement


L\’ouverture officielle de l\’atelier de validation de la politique nationale de l\’eau en République gabonaise s\’est déroulée mardi 12 janvier.

Les travaux de validation de la politique nationale de l'eau dirigés par une organisation du ministère de l'Energie et des Ressources hydrauliques en association avec la direction générale des ressources hydrauliques et en collaboration avec la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale ( CEEAC) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ces travaux répartis en quatre principaux comités avec pour thèmes : la problématique et défis de la gestion des ressources en eau, la vision et principes, les objectifs et axes stratégiques, la mise en œuvre de la politique nationale de l'Etat ,et enfin le suivi et évaluation de la mise en œuvre de la politique nationale de l'eau, se tiendront sur trois jours, du 12 au 14 janvier 2016.

Les différents participants à cet atelier dont les organismes internationaux, les entreprises, les opérateurs économiques les bailleurs de fonds, les universités, la société civile et entités ayant un lien avec le secteur de l'eau et de l'assainissement, débattront en vue de l'élaboration d'un projet de politique nationale de l'eau.

Dans son discours d'ouverture, le ministre de l'Energie et des ressources hydrauliques a rappelé toute l'importance accordée par le président de la République pour la réussite, la pertinence de ces travaux. Un projet qui figure dans le Plan stratégique Gabon Emergent en son axe 3 " l'élaboration de la politique de développement du secteur de l'eau et de l'assainissement" et cadre également avec les engagements pris par le Gabon au niveau régional et mondial.

Les objectifs visés par la mise en place d'une politique nationale de l'eau sont entre autres : d'assurer à terme la protection de la ressource en eau, de gérer l'eau dans une perspective du développement durable, d'assurer la protection de la santé publique et d'assurer la protection des écosystèmes aquatiques.

Dans un pays d'abondante pluviométrie, d'un réseau hydrographique étendu et d'importantes nappes souterraines, les risques de pénurie globale en eau ne sont pas à redouter du fait de sa capacité de stockage élevée. C'est pourquoi dans une logique de développement durable, pour satisfaire les besoins des générations présentes et futures, il est important que le secteur de l'Eau et de l'Assainissement soit mieux organisé et régi par une loi qui encadre les usagers dans une optique de gestion intégrée.

 

 

 


LA0

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs