La presse lue par l’Agitateur : Le dialogue politique toujours à la Une des manchettes

mercredi 2 novembre 2016 Speciales


Le dialogue politique voulu par le Président de la République et qui entend associer toutes les forces vives du pays et dont certaines ont déjà marqué leur volonté d’y être de la partie, nourrit commentaires et analyses dans la presse parue la semaine écoulée.

« Jean Ping, qui ne reconnaît toujours pas la victoire d’Ali Bongo, a récemment indiqué qu’il organisera un dialogue inclusif. Ali Bongo, de son côté, a chargé son gouvernement de préparer le dialogue qui aborda tous les sujets. Les grandes manœuvres dans les deux camps ont commencé », rapporte le journal le Douk-Douk

« Et le dialogue ? », s’interroge le journal Le Témoin. « On se croirait déjà en pleine conclusion du dialogue voulu par Ali Bongo et qui attend encore d’être officialisé. A part René Ndemezo’O Obiang considéré comme l’unique poids lourd à avoir accepté la main tendue du chef de l’Etat, même s’il joue au yoyo, on attend toujours d’autres contributions pour étoffer l’affaire et lui donner une envergure plus crédible », commente Le Témoin.

« Alors qu’ils étaient jusqu’ici les plus réticents, les soutiens de Jean Ping originaires de cette partie du pays sont de plus en plus acquis à cette initiative du président de la République. Le cas de Louis Gaston Mayila », constate le journal La Tribune du grand sud.

« Bien que totalement désavoué et mis en minorité par l’Union nationale sur la question d’une éventuelle participation au dialogue d’Ali Bongo lors du dernier conseil national de son parti, Make Jocktane ne démord pas et tient coûte que coûte à prendre une part active à la grand’messe de légitimation du pouvoir du boucher du bord de mer », tempête le journal L’Aube.

« Comme d’autres opposants avant lui, renchérit le journal Matin d’Afrique, Mike Jocktane vient de marquer son accord pour le dialogue proposé par le président de la République pour sortir de la crise postélectorale que traverse le pays. Par cette position conciliante, Mike Jocktane emboite le pas à un baron de l’UN, en l’occurrence Casimir Oyé Mba qui, le premier, a accepté cette idée de dialogue. Tout porte donc à croire que tant dans l’UN que dans le camp de Jean Ping les lignes continueront à bouger dans les prochains jours », prédit le journal Matin Equatorial.

« Plus rien ne va au sein de la famille Myboto. Zacharie et son beau-fils Paul-Marie Gondjout seraient sur le point de se déchirer publiquement parce que ne parvenant pas à s’entendre politiquement. Les deux ne sont plus sur la même longueur d’onde depuis l’appel au dialogue politique lancé par les autorités gabonaises. Ce débat houleux entre les membres de la famille Myboto devrait se poursuivre dans les tout prochains jours au sein de leur parti politique l’Union nationale où nombreux sont les membres du comité directoire qui seraient pour le dialogue politique », rapporte le journal Le Douk-Douk.

« Un dialogue dans une situation de crise comme celle que nous vivons implique aussi et surtout un arbitrage, au pire un conciliateur, qui garantisse au moins l’égalité des participants et le raisonnable des revendications ou positions. L’évidence reste surtout que la position de force des protagonistes au moment de la rencontre fait peser la balance des satisfactions. Ali joue sur les deux tableaux. Il se met en arbitre d’un conflit dont il est partie, l’objet même du conflit », analyse le journal Le Mbandja.

« Ni Ali, ni ses complices, personne n’avait prévu la détermination des Gabonais à faire respecter le choix qu’ils ont opéré le 27 août dans les urnes. Ils entendent user des méthodes de lutte qui ont porté leurs fruits par ailleurs », indique Echos du Nord. « En Alabama, aux Etats-Unis, poursuit le journal, le boycott d’une compagnie de transport urbain a permis aux Noirs d’obtenir qu’ils soient reconnus citoyens au même titre que les Blancs », rappelle l’hebdomadaire Echos du Nord.


L’Agitateur

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs