La presse lue par l’Agitateur : L’opposition retient son souffle, en attendant le verdict du 2e round des législatives !

vendredi 26 octobre 2018 Speciales


Alors que le deuxième passage des législatives du 6 octobre dernier se joue ce samedi 27, l’opposition est déjà sur la sellette après son échec remarquable au premier round du scrutin. La presse locale revient abondamment sur le sort réservé à une opposition qui joue gros, et dont l’avenir politique semble désormais suspendu à ce deuxième tour.

« Bagarre pour 59 sièges ». C’est le titre à la Une du quotidien national, L’Union, qui écrit que « le second tour des élections législatives a lieu ce samedi 27 octobre. Avec, sur un total de 59 sièges, quelques beaux duels : à Libreville (dans les 2e, 4e, 5e et 6e arrondissements), à Lambaréné (2e arrondissement), à Mouila (1er arrondissement), à Tchibanga (2e arrondissement), à Mimongo, dans la Douigny, à Oyem (2e arrondissement) ou à Minvoul (1er siège). Le PDG peut ainsi donner une ampleur plus large au raz-de-marée réalisé au 1er tour et l’opposition, grappiller quelques sièges ».

Le Moustique en colère, lui préfère braquer ses projeteurs sur le 1er siège du 4e arrondissement de la commune de Libreville où le candidat du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), Alexandre Barro Chambrier, arrivé en tête au premier tour avec 40,19% est opposé à celui du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Severin Ndong Ekomie, 38,78%. « Le duel entre Alexandre Barro Chambrier, ancien ministre, ancien député du parti au pouvoir et actuel leader du Rassemblement Héritage et Modernité, un parti de l’opposition radicale, et Severin Pierre Ndong Ekomie qui bat pavillon PDG au 1er siège du 4e arrondissement de Libreville prend des allures de conspiration doublée de relents tribalistes et de chantage politique. Il constitue l’une des affiches qui retiendra l’attention des observateurs demain dans le cadre du 2e tour des législatives », écrit l’hebdomadaire très critique contre l’activisme du PDG et de son allié, le Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) contre le candidat du RHM. Pour Le Moustique en colère, il est certain qu’en capitalisant le report des voix de cette alliance des partis de la majorité contre l’opposition, Barro Chambrier semble déjà vaincu. Et la chute de Barro Chambrier demain, écrit Le Moustique en colère, « compléterait l’hécatombe des leaders de l’opposition et ornerait davantage son tableau de chasse qui compte déjà suffisamment de cadavres politiques estampés « opposants du pouvoir ».

« Opposants politiques ou opportunistes zélés ? » Cette question à la Une de L’Espérance, avec les photos de Maganga Moussavou, René Ndemezo’Obiang et Séraphin Ndaot Rembongo est jugée plus pertinente par le journal qui estime qu’on ne sait réellement dans quel bord classer les trois camarades qui ont très vite fait de mordre à l’appât du gain du pouvoir, mais qui, finalement ont été tous battus aux élections du 6 octobre dernier. A ces trois mousquetaires, écrit L’Espérance, « il faut ajouter Michel Menga M’esson, ex-pdiste et ex-Secrétaire général du RHM dont on a du mal à comprendre le sens de l’activisme politique ». Idem pour l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur, Jean De Dieu Moukagni Iwangou, qui a fini par rallié le pouvoir après l’avoir maintes fois insulté.

« Vive la vraie opposition ». C’est le titre qui barre la Une de L’Aube pour qui, « sans surprise, la messe électorale organisée par le PDG est dite depuis le 6 octobre ». Dans ce contexte, poursuit L’Aube, « L’opposition, pour espérer un petit miracle et envoyer quelques parlementaires à l’Assemblée nationale et au Sénat, compte sur une forte mobilisation du peuple du changement, le 27 octobre, à la faveur du second tour. Pourvu que cette prière du trio constitué par l’Union Nationale, Les Démocrates et le Rassemblement Héritage et Modernité monte jusqu’aux oreilles de leurs militants et sympathisants… », Conclu l’hebdomadaire proche de l’opposition. Une opposition désormais sur la sellette, avec la peur du lendemain.


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs