La presse lue par l’Agitateur : Austérité et risque d’embrasement social !

mardi 17 juillet 2018 Speciales


Après l’adoption du plan d’austérité par le gouvernement qui cherche aveuglement à maîtriser une masse salariale intenable pour un Etat au bord de la faillite, les syndicats regroupés autour de Dynamique Unitaire, la principale centrale syndicale, menacent désormais de tenir la dragée haute au pouvoir s’il ne retire pas ses mesures « diaboliques ». La presse locale, elle, se fait largement l’écho d’un climat social en ébullition avec le risque désormais d’une explosion sociale.

Les titres à la Une des journaux témoignent, à eux seuls, la volatilité d’un climat social fragilisé par une cure d’austérité qui peine à passer. « Soulèvement général ou non ? », s’interroge Fraternité.

« Cocote minute en ébullition », affiche en Une, le journal Le Moustique en colère. « Tous les ingrédients semblent réunis pour provoquer une explosion sociale sans précédent au Gabon, dans l’attente de l’application des mesures d’austérité qui tombent ce 25 juillet, date de la paye des fonctionnaires ». Pour attiser le feu, écrit Le Moustique en colère, « Dynamique unitaire, le plus grand syndicat du pays, a réuni mercredi dernier dans son sanctuaire d’Awendje, plusieurs milliers de personnes venues écouter Jean Rémy Yama, qui a mis en garde le gouvernement contre les conséquences de la situation ainsi créée ».

Un avertissement relayé par le journal Le Mbandja, reprenant la mise en garde de Yama : « Si le 25 tu tentes… », allusion faite à Ali Bongo Ondimba dont il affiche la photo sur toute la largeur de sa première page à côté de celle du président de Dynamique unitaire. Synonyme d’un bras de fer entre les syndicalistes et le pouvoir. « L’heure est donc au bras de fer entre le régime et les fonctionnaires. Ali Bongo, qui ne connait pas les vertus du dialogue », s’insurge l’hebdomadaire proche de l’opposition, « a opté pour le passage en force. Les syndicats de la fonction publique lui disent que ce n’est pas la bonne voie. Comme à son habitude, il fonce tête baissée pour sortir les armes le moment venu. Mais Yama et les siens lui disent : cette fois-ci, ça passe ou ça casse ». Rendez-vous le 25 juillet prochain.

Rendez-vous le 25 juillet, c’est aussi ce qu’on peut lire dans les colonnes du journal Echos du nord, qui titre : « Le niet de Dynamique unitaire », avec la photo de Jean Rémy Yama haranguant la foule des syndicalistes. « C’est sans langue de bois qu’il a exprimé son mécontentement face à ce qu’il a qualifié d’incompétence gouvernementale. Parlant de l’ordonnance 05 qui, en 2015 était l’ordonnance 013 et qui avait décidé du blocage des carrières ainsi que le plan diabolique pour asservir les travailleurs, Jean Rémy Yama a montré clairement que l’objectif de BOA et son gouvernement est d’esclavager les travailleurs, quitte à ce que ces derniers fassent allégeance à leurs chefs de service », conclu vertement l’hebdomadaire Echos du nord qui, reprenant la colère des fonctionnaires, fixe le rendez-vous de l’action au 25 juillet, date désormais attendue comme le top du départ d’une grogne sociale de grande envergure, si le gouvernement refuse de reculer sur ce que les journaux proches de l’opposition qualifient de « mesures diaboliques ».


L’Agitateur

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs