La presse lue par l’Agitateur : Ali Bongo convalescent, Jean Ping rebondit

samedi 15 décembre 2018 Speciales


La nature dit-on, a horreur du vide. Jean Ping, l’opposant qui réclame, depuis plus de deux ans, en vain sa "victoire volée" à la présidentielle de 2016, semble l’avoir compris. Longtemps en hibernation retranchée dans son domicile des Charbonnages, conscient de la gravité de l’état de santé de son rival, qui reste absent du pays depuis le 24 octobre dernier pour cause de maladie, l’opposant fait désormais feu de tout bois pour polariser toutes les attentions autour de lui, conscient qu’Ali Bongo Ondimba ne rentrera peut-être plus au pays, du moins avec toutes ses capacités physiques et intellectuelles.

« Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a quitté l’hôpital militaire de Rabat où il était arrivé fin novembre et poursuit sa convalescence dans une résidence privée de la capitale marocaine », écrit Le Diagnostic qui jubile au sujet de ce qu’il appelle « La sortie triomphale de l’hôpital ». Le titre est affiché sur toute la largeur de la Une de l’hebdomadaire qui revient sur les rumeurs ayant entouré l’état de santé du Chef de l’Etat gabonais en l’absence d’une communication officielle jugé « parcimonieuse ».

"Le complot !" « Dans la journée du lundi 03 novembre 2018 », écrit Le Mbandja, « le roi du Maroc a fait circuler une photo et une vidéo où il est en audience avec Ali Bongo en convalescence à Rabat. Des images qui, malheureusement, ne cessent d’envenimer la situation aussi bien qu’elles alimentent le doute chez les plus sceptiques qui exigent toujours la véracité de ces images par l’envoi à Rabat d’acteurs neutres, alors que chez les moins sceptiques, on doute de la capacité d’Ali Bongo à revenir aux affaires vite et tout de suite ». Pour Le Mbandja, cette mission des experts que devrait commettre le Sénat, seule institution encore légitime, aura pour but d’examiner et déterminer si le président gabonais est oui ou non capable de reprendre la direction du pays pour la suite de son mandat. En cas d’invalidité, conclut le journal, il faudrait en tirer toutes les conclusions en déclenchant l’article 13 de la constitution qui ouvre la voie à la constations de la vacance du pouvoir, avec tous le scénario prévu par la constitution.

"Appel au rassemblement de Jean Ping : acte 2" Le titre très enchanteur est à la première page du journal Moutouki, qui fait l’éloge du meeting convoqué par le président de la coalition de l’opposition pour une nouvelle république, Jean Ping, qui a appelé au rassemblement ce samedi 15 décembre. « Dans le contexte d’inquiétude et de fébrilité actuel, cette rencontre avec les populations tombe très bien », applaudit en guise de conclusion, le journal proche de l’opposition.


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs