La presse gabonaise lue par l’Agitateur : Vers le troisième report des législatives ?

jeudi 19 avril 2018 Speciales


Certains journaux gabonais pronostiquent un énième report des législatives prévues en principe cette année, précisément le 28 du mois en cours. C’est le cas du journal le Moustique en colère qui croit mordicus que ces élections n’auront pas lieu à échéance fixée. D’autres journaux, en revanche, consacrent leurs colonnes à la participation ou non de certains opposants à ces législatives.

« Législatives 2018, Héritage et modernité y va ! », clame le journal Le Mbandja. « Dans une déclaration forte, lue par son président, précise le journal, Alexandre Barro Chambrier, le Rassemblement Héritage et Modernité (RH&M) entend jouer sa participation pour éviter une monopolisation totale des espaces de pouvoir par l’ancien parti unique, le PDG au pouvoir depuis 50 ans. L’opposition ne peut faire un bon score à ces législatives, qu’à une condition que la coalition de Jean Ping parte en rang serrée. Mieux que Mao y donne son imprimatur. L’idéal, estiment certaines analyses, est que l’opposition présente 143 candidats uniques sur 143 sièges…une opposition unie contre un pouvoir divisé, peut créer la débandade comme cela a été le cas en 2016 », analyse le journal le Mbandja.

« Toute la démarche de l’RH&M s’est inscrite dans une dynamique d’ouverture », analyse à son tour Echos du Nord. « Fixant au cœur de celle-ci les arguments de ceux de leurs compatriotes qui n’affichent pas qu’un sentiment de méfiance de ces législatives, mais une attitude de rejet catégorique. Pour Barro Chambrier et ses amis, ils reçoivent et comprennent très bien ces attitudes. Mais, ils opposent aussi les leurs. RH&M pense que la vie politique gabonaise se délite et perd de sa substance en l’abandonnant à un petit groupe de personnes sans foi ni loi, qui ont englouti ce qui leur restait de vertu dans quelques eaux troubles », commente le journal Echos du Nord.

« Il ne serait pas responsable pour l’opposition de livrer sur un plateau en or 143 sièges de députés, ainsi parle Hugues Alexandre Barro Chambrier à l’occasion d’une conférence de presse animée au siège de son parti. Voila qui est clair, et même très clair : Le Rassemblement Héritage et Modernité prendra part à ses premières législatives. Mais reste profondément attaché à la Coalition pour une Nouvelle République », rapporte le journal Le Temps.

« Le méli-mélo entre les partis dits de l’opposition est riche en enseignements. Tout d’abord la mobilisation de presque toute la classe politique autour du Centre Gabonais des Elections (CGE) donne un indice sur les énormes enjeux, surtout politiques et financiers… », observe pour sa part le journal La Loupe.

« Ira, ira pas ? », Le Moustique en colère est catégorique sur la question : « Cela ne fait plus l’ombre d’un doute. Les législatives de cette année qui mobilisent déjà la classe politique nationale et attisent la curiosité de la communauté internationale qui entend juger le Gabon sur pièce, ne sont pas pour le 28 avril », pronostique le journal le Moustique en colère.


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs