La presse gabonaise lue par l’Agitateur : L’Opération Mamba toujours en cours

mercredi 14 juin 2017 Speciales


La traque des criminels financiers via l’opération Mamba se poursuit au Gabon. De nombreux hauts cadres de l’administration publique s’ils ne sont pas déjà mis aux arrêts, sont placés dans le viseur de la justice pour des faits de malversations de deniers publics. Ce dont la presse, parue la semaine écoulée, s’est fait l’écho.

‘’ Depuis quelque temps, constate le journal La Loupe, des révélations sur des massifs détournements de deniers publics sont faites. Depuis Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia, on en apprend à nous étouffer. Même le nom d’Ali Bongo a été cité en évoquant le cas très médiatique d’un certain Yves Fernand Manfoumbi pour lequel le procureur de la République garde un curieux silence. Il faut certainement attendre Patrick Opiangah pour que la justice du régime se mette au travail, sous les ordres du chef de la magistrature suprême.’’ Commente le journal. ‘’Le train de vie d’Yves Fernand Manfoumbi soulevait beaucoup d’interrogations.’’ Se souvient le journal. ‘’A cette époque, intouchable parmi les intouchables, l’ancien DGB pouvait signer ‘’certifié service fait’’ sur un document malgré l’avis contraire des techniciens de l’administration dont il a la charge sans rien craindre. C’est là, une preuve supplémentaire pour montrer la mise à sac des finances publiques par l’homme de Ndéndé. Lequel a été formellement accusé par Guido Santullo de lui avoir demandé ‘’d’ajouter 15 milliards de Fcfa à ses créances destinées au président de la République pour sa campagne’’…comme on le constate, l’affaire Ali Bongo-Guido Santullo n’a pas dit toutes ses vérités…’’, conclut La Loupe.

‘’ Quant à la mise aux arrêts d’Yves Fernand Manfoumbi, qui n’est plus qu’une affaire de jours, en réalité, BOA en prend prétexte pour commencer à décapiter le Mogabo. Fait remarquer Echos du Nord. ‘’Car si la charge contre Manfoumbi visait à rattraper les voleurs et corrompus, Mamba aurait déjà pris Léon Nzouba, l’un des premiers à être cités par l’homme d’affaire italien… Pourquoi épargne-t-on les autres que sont Emmanuel Issozet Ngondet, actuel Premier ministre de la junte militaro-fasciste, et Alain-Claude Billie By Nze, si Mamba vise à nettoyer les écuries d’Augias ?’’ S’interroge le journal.

‘’Yves Fernand Manfoumbi se souviendra de ce mercredi 07 juin, comme le point de départ d’une longue descente aux enfers, dont le point de chute pourrait être la prison centrale de Gros Bouquet. Les carottes sont cuites pour Manf 10’’ se réjouit le journal Le Moutouki.

‘’Dans quel compte va l’argent des voleurs repentis ?’’ S’interroge à son tour le journal Le Mbandja. Selon des sources officieuses, certains voleurs de l’émergence, pour échapper à l’opération Mamba, ont entamé des négociations directes avec leur chef. Certains ont rendu une grosse partie des sommes qu’ils ont distraites. Sauf que personne ne sait où va cet argent, car il n’est ni au Trésor, encore moins à la caisse de dépôt et de consignation. Les mauvaises langues disent que l’argent serait directement versé à la présidence. Si cela est vrai, on conclurait tout de suite qu’Ali, lui aussi, vole l’Etat via ses voleurs. Mais ce que ces voleurs ne savent pas, c’est qu’en allant verser l’argent chez Ali, ils n’ont pas effacé leur dette vis-à-vis du trésor public’’. Analyse Le Mbandja


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs