La presse gabonaise lue par l’Agitateur : l’Egalité des chances d’ABO et le CND

lundi 29 février 2016 Speciales


L’égalité des chances annoncée par le président de la République Ali Bongo Ondimba lors de sa dernière sortie à l’ENSET, ainsi que les conclusions de l’Assemblée plénière extraordinaire du Conseil National de la Démocratie (CND), alimentent les colonnes des journaux parus la semaine écoulée au Gabon.

« Sans être le thuriféraire, il faut reconnaitre à OBO sa meilleur évaluation de la situation politique comparativement à son successeur. Le cadre législatif des années 90 n’a jamais empêché OBO de prendre l’initiative d’appeler à une conférence nationale, vu le « contexte de tension sociopolitique aigu » des années 1980-1990, pour reprendre les termes de l’allocution de Me Ndaot valables finalement pour les deux périodes », fait remarquer le journal Le Temps. « Nous étions, rappelle le journal, à l’époque, sous le monopartisme, un régime autrement plus coercitif que celui dans lequel nous vivons depuis 1990. Mais, très certainement, pour ABO et ses émergents, sauf Rossatanga, le contexte sociopolitique au Gabon ne souffre pas de tension aigue. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

En d’autres termes, il nous est permis de douter, contrairement à certains, de l’enthousiasme prématuré, de la volonté d’ABO d’accepter un véritable dialogue, inclusif, et sans tabou qui ne leur garantisse pas, à lui et à ses émergents, une transition pour perdurer. Ce n’est pas la loi qui l’en empêche d’appeler à ce dialogue. Il n’en veut pas », analyse le journal Le Temps.

 

« Cette instance qui tient en même temps du fantôme que de l’épouvantail-est assurément, en référence à notre nomenclature institutionnelle, redondante. Juridiquement, cet organe aux attributions vagues marche sur les plates-bandes de l’Observatoire national de la démocratie, du ministère des Relations avec les institutions constitutionnelles, et dans une moindre mesure du Médiateur de la République », relève pour sa part le journal La Loupe.

« Ali Bongo-sauf à se substituer à la Constitution gabonaise- n’a pas à imposer un cadre de discussion à ses concurrents. Il doit, comme tous les autres acteurs politiques, se soumettre à la loi fondamentale et aux textes régissant l’activité politique en terre gabonaise. De ce point de vue, le CND doit être dénoncé comme faisant obstruction à l’expression démocratique au Gabon. », conclut le journal

« Egalité des chances : Ali Bongo se moque des gabonais !” titre le bimensuel La Nouvelle République.

Quelle mouche a donc piqué Ali Bongo ? Qui lui a encore vendu un tel projet aussi moqueur ? s’interroge le journal. Incroyablement mais vrai !Ali Bongo ne dirige pas le Gabon. C’est une toupee manipulée à souhait pour satisfaire les désirs et appétits de sesgourous. Son nouveau concept de l’égalité des chances dont le point d’orgue est la lute contre le système des privilege sest le dernier gadget en date pour maquiller la douloureuse brimade que sa famille et ses acolytes infligent aux Gabonais”, peste le bi-mensuelLa Nouvelle République.

 

« Le CND, un « Mbandja » stalinien ! », clame le journal La Loupe

« Certaines analogies sont révélatrices de la pensée profonde de ceux qui les emploient. C’est le cas du « Mbandja » que les émergents utilisent pour faire comprendre aux Gabonais l’utilité du CND.

Dans le « Mbandja », les notions de parjure, d’imposture et de forfaiture ne font pas le poids devant la puissance physique et mystique du chef. Seul un autre rival aussi puissant peut le renverser. Dans un régime démocratique où la porte est ouverte aux plus méritants pour exercer le pouvoir, le chef a des comptes à rendre lorsqu’il fait n’importe quoi. Il peut être sanctionné ou destitué. Ali Bongo le sait et pense que le CND empêchera que son acte de naissance et sa gouvernance calamiteuse le prive de « son trône ».

 

‘’L’égalité des chances pour tous’’, également commenté par la presse gabonaise. C’est le journal Moutouki qui sonne la charge.

« Le débat d’aujourd’hui, ou la promesse d’Alibaba, c’est l’égalité des chances pour tous. D’entendre ça de lui, me donne presque des envies suicidaires ! Comparons cette égalité ! Pour peu qu’un compatriote ne soit plus en odeur de sainteté auprès des émergents, automatiquement, il devient pensionnaire à « sans famille ».

L’égalité des chances ? Je rêve ! J’aurais dû naitre fils de président et ami de président. Tout me serait donné : la gloire, les femmes, l’argent, Delta Synergie, château en Espagne… Et les égarés du pays écoutent ces choses ! Qu’est-ce qui bloque vraiment ce pays ? Alibaba n’a pas un sang humain. Comment comprendre que des humains comme Mborantsuo, Nzouba Ndama, les populations même, ne puissent fermer les oreilles face à ses fanfaronnades ? Quelque chose me dépasse dans cette histoire. »

L’égalité des chances ? Mon âme d’habitant des Mapanes saigne. Depuis 2009, les JoëlOgouma, Ikambouayat Ndeka…sont scotchés au poste de DG. Et pourtant, les Emmanuel Ntoutoume, Jean Gaspard NtoutoumeEyi, Fidèle Ntsissi, Anaclet Ngoua…peuvent valablement conduire notre pays vers des pans supérieurs. », commente le journal Moutouki.

 

« Le programme pour l’égalité des chances lancé par le chef de l’Etat veut donc instaurer une société fondée sur le mérite, et non plus une société fondée sur les privilèges familiaux et politiques », analyse Matin Equatorial.

« Le principe d’égalité é des chances doit être défendu par tous les Gabonais. Le Gabon doit changer la manière dont chacun accède aux opportunités et aux ressources du pays.Par le programme d’égalité des chances, Ali Bongo invite les Gabonais au changement. « Changeons ensemble », clame-t-il. Un changement qui s’adossera sur la culture de la paix nécessaire pour libérer le potentiel dont disposent les Gabonais. Le gouvernement est appelé à donner forme à ce Gabon égalitaire. », ajoute le journal.


L\’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs