La presse Gabonaise lue par L’agitateur : Jean de Dieu Moukagni-Iwangou et son refus à la nomination.

mardi 22 septembre 2015 Speciales


La presse gabonaise parue la semaine écoulée a largement commenté la formation de la nouvelle équipe gouvernementale dont la singularité est le désistement de l’opposant Jean de Dieu Moukagni-Iwangou nommé ministre d’Etat.

« Ce remaniement de Brics et de Brocs est un signal envoyé à la communauté nationale et internationale de la vision qu’Ali Bongo face à son collaborateur Maixent Accrombessi qui reste le principal chef d’orchestre ». Commente le journal Fraternité. « Le gouvernement récemment constitué n’a pour but que la préparation de la prochaine présidentielle. Et si c’est n’était pas le cas, il est fort à parier que les noms de Mpouho et Mapangou ne figuraient plus dans ce gouvernement. Mais comme l'échéance approche et que l’on ne veuille en attirer les foudres des sympathisants de ces deux valeureux gabonais. Ce n’est donc que partie remise. Le feuilleton ne fait que commencer. », conclut Fraternité.

« A travers ce gouvernement, renchérit le journal Ezombolo, il n’y a pas doute qu’Ali a pris faits et cause pour le Mogabo. Ce qui va pousser les gars d’Héritage et Modernité, l’autre courant pédégiste, dans les bras de l’opposition »,

« Avec ce nouveau gouvernement, il n’y a véritablement rien de si brutal ou qui puisse relever de l’innovation », analyse le journal La Loupe.

« En refusant de participer au gouvernement Daniel Ona Ondo III, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, nommé ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’entreprenariat agricole, chargé de la mise en œuvre du programme Graine, a, semble-t-il, joué à un coup de poker pour monter en estime. » analyse pour sa part Gabon Matin.

« Cependant, la reconduction de certains portes feuilles ministériels peut étonner. Ont-ils simplement bénéficié d’un contexte géopolitique qui a pesé sur la balance ?, s’interroge le quotidien L’Union.

« Ouverte à la société civile et à l’opposition, la nouvelle équipe Daniel Ona Ondo est un véritable gouvernement de combat. », commente pour sa part le journal l’Objectif qui poursuit : « engagée sur les chantiers majeurs inscrits dans le schéma directeur national d’infrastructures (SDNI), la nouvelle équipe ministérielle doit entre autres cravacher afin de présenter en 2016 un bilan positif du premier septennat d’Ali Bongo », note le journal L’Objectif.

Pour Matin Equatorial, « L’heure est aux questionnements aux projections et motivations ayant poussé le pouvoir à s’engager dans la voie de l’ouverture (large ou retreinte) en direction de la majorité surtout de l’opposition radicale ou modérée », fait remarquer Matin Equatorial 


L\’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs