La chronique de l’Agitateur : Renforcement des capacités des hommes des médias et corps habillés, hêuoumm !

vendredi 10 juin 2016 Speciales


A vous dire vrai, parce qu’ils sont, sous nos tropiques, des gouffres à sous inutiles, les séminaires et autres colloques me foutent les boules, vraiment j’enrage, mais pour une fois, je salue l’initiative :‘’Appui au processus électoral par le renforcement de la liberté d’expression et la sécurité des journalistes’’.

C’est le thème d’un séminaire de formation auquel participent, depuis le 7 juin et ce jusqu’au 10 du mois en cours, journalistes et forces de défense et de sécurité. Une initiative du système des Nations-Unies et du ministère de la Communication. Il s’agit, pour ces deux organismes, d’une opération de prévention de toute dérive tant déplorée avant, pendant et après les consultions électorales. La presse étant considérée comme une arme chimique de destruction massive dont il faut redouter les effets dévastateurs lorsqu’elle est dans les mains de journalistes irresponsables et bêtes, est donc à sensibiliser avant qu’elle n’entraîne le pays dans l’abîme des tribulations électoralistes.

Le génocide rwandais de 94 qui avait fait 800 000 morts du fait de la folie de radio Mille collines, en est la parfaite illustration. C’était aussi l’occasion de sensibiliser les journalistes sur leur sens de responsabilité, l’observation des principes qui encadrent et guident la récolte, le traitement et la diffusion de la masse d’informations qui, en période électorale, est très sensible vu qu’elle peut donner lieu à des glissements. C’est ici qu’interviennent l’éthique et la déontologie, deux outils sans le respect desquels le journaliste devient aussi dangereux qu’une bombe à retardement.

La rencontre visait aussi à prémunir les hommes de médias contre des patrons de presse idéologiquement marqués et qui confondent leurs opinions politiques à la pratique pure du métier, mettant ainsi leurs tribunes au service de la cause, constituant une véritable entorse à toute distanciation, tout recul, toute neutralité attendus des hommes de médias.La meilleure ce n’est pas tant cette rencontre encore moins ses contenus pédagogiques qui sont certes d’un grand apport surtout pour les jeunes journalistes qui n’ont aucune expérience en matière de couverture d’élections et sont facilement manipulables et ont donc tendance à être des chambres de résonnance d’hommes politiques mal intentionnés, mais la particularité de cette énième édition c’est le fait d’associer les forces de sécurité et de défense à ce type de rencontre jadis réservée aux seuls hommes des médias.

Il fallait que soient associées justement les forces de sécurité et de défense, car elles sont souvent coupables de graves dérives relevant de la violation des Droits de l’Homme selon la définition qu’en fait le système des Nations-Unies tel qu’énoncé dans son Préambule de la Charte des Droits de l’Homme et des Peuples. Cette rencontre a appris aux séminaristes que, les forces de l’ordre, au lieu d’être des bourreaux foulant aux pieds certaines de leurs missions régaliennes, doivent au contraire être des partenaires privilégiés dans le maintien de l’ordre et de la sécurité des civils dont font partis les hommes des médias surtout en période électorale où tout peut basculer et déboucher sur un conflit post-électoral d’une violence inouïe assorti d’une boucherie humaine comme on l’a vu au Kenya et en Côte-d’Ivoire où les foules ont été instrumentalisées pour semer le chaos. La suite, on la connait !!!


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs