La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

jeudi 13 octobre 2016 Speciales


Il fait pitié ce pôvre garçon désormais abandonné à lui-même ! Telle une étoile filante sortie des lointaines galaxies intersidérales, il avait irradié son petit monde avec des promesses farfelues et qui, avait vu en lui le messie envoyé sur terre pour les sortir de la précarité. Ses incantations qui avaient tout d’une thérapie miracle, semblaient rythmer le cours de la vie. Son discours était d’une simplicité séduisante : ‘’Cassez, je ferai le reste’’.

Depuis lors, les pôvres bougres attendent le miracle, mais rien ne pointe à l’horizon ! Jean Ping a échoué dans le réduit de ses convictions politiques. Personne n’aurait parié qu’il terminerait sa folle course politique aussi lamentablement. L’opposant Jean Ping, après avoir vainement déployé tout un arsenal de stratégies de conquête du pouvoir avec des plans A et B et mis en place une guérilla urbaine basée à son quartier général des Charbonnages, émet désormais des signaux d’essoufflement au grand dam des membres de son fan-club qui avaient bêtement cru en lui et qui, aujourd’hui, déchantent ! Malgré tout, l’homme ne veut pas abdiquer. Il n’a pas encore compris qu’il a perdu la guerre. Il ne veut pas non plus se rendre à l’évidence. Il ne veut surtout pas reconnaître sa défaite à la présidentielle d’août dernier. Il entend aller jusqu’au bout. Car il l’avait prévenu. Sans doute entend-t-il aller jusqu’aux confins de la bêtise voire jusqu’au sacrifice suprême.

Sa dernière cartouche, c’est la mise sur pied d’un Conseil de la Résistance, un rassemblement d’apprentis sorciers assorti de la formation d’un gouvernement parallèle synthétique après la prestation d’un serment tout aussi synthétique cela dans l’intimité familiale. Cette musique, on la connaît. Mba Abessole, un autre aventurier, à l’issue de la présidentielle de 93, l’avait déjà expérimenté à ses dépens. Ping ne fait que la reprendre à son compte, histoire de ne pas se dégonfler aussi rapidement. Il veut faire durer l’illusion, il veut, en fait, faire croire qu’il tient le bon bout. Il n’est plus qu’un loup solitaire, esseulé par la horde d’opportunistes qui mangeait à sa table et l’encourageait dans la bêtise.

Une bande de charognards qui, aujourd’hui, scrute d’autres horizons. Il fallait s’y attendre : Ping apparaissait à leurs yeux tel un boulet du fait de ses dérives criminelles. Ses amis d’hier ont vite compris que l’homme est d’une dangerosité exemplaire dont ils ne peuvent plus s’accommoder. Il surfait sur l’intervention de la communauté internationale qui, semble-t-il, lui a tourné le dos. Où est passé donc son fameux carnet d’adresses que l’on vantait tant et que l’on brandissait tel un talisman devant assurer son accession à la tête du pays ? Il est désormais un homme seul je vous dis ! Longtemps suspendu à la bulle de ses illusions, il commence à redescendre sur terre et à palper la dure réalité. Il n’a d’autres choix que de répondre à la main tendue du président élu et adhérer à l’idée d’un dialogue national. Faute de quoi, il ne peut survivre politiquement. Etre un grand esprit c’est aussi savoir se prêter au compromis au-delà de tout égo et autre esprit revanchard. Eh Ping, tu as encore le temps de te raviser avant qu’il ne soit trop tard. ‘’ Toi-même là-bas…’’


L’Agitateur

Vos commentaires

  • Le 16 octobre à 19:59, par ngoulmekong En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    les autres vous ont dit de faire la democratie afin de facileter les echanges et les relations au niveau mondial et vous refuser donnons nous rendez vous dans trois mois vous les gabonais vous allez manger la terre a cause de votre betetee

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 19:52, par ngoulmekong En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    la famille bongo ne vs donnera rien il y a qd ceux qui ose la braver sur ce gabon dont elle est proprietaire bravo ping

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 07:08, par 99.93% En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    Ping n’a rien avoir avec cet article. A la place de Ping, vous auriez du écrire Le vote du Peuple Gabonais, Le Peuple Souverain, La Voix du Peuple...Les gabonais. Oui, car c’est ce dont un petit groupe d’individus a jugé bon de ne pas respecter. Déclarer le perdant vainqueur et le vainqueur perdant. Et comme disait un homme de Dieu, cela reviendrait à déclarer un échoué admis et un admis échoué. A vous lire, vous avez choisi le côté des échoués, des voleurs, des tricheurs, des assassins, et de poursuivre l’anarchie. Laissez-nous continuer à rêver comme vous le dites toujours, un jour le rêve deviendra réalité, et ça nous permet de mieux vivre dans cette haine qui a envahi le Peuple souverain. Et ça je ne vous l’apprends pas, le monde sait, la planète entière sait que les gabonais ont choisi et que leur choix a été jeté aux ordures. Vous avez un président déclaré et non élu.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 18:04, par Antoine En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    Que tous qui pensent que ping incarne le changement c’est n’importe quoi il est un pur produit du système quand vous dites ping ping si par extraordinaire il était président qui devons nous voir dans ce gouvernement ?? Les même noms les même v8isages de depuis c’est quoi le changement réellement ? Ne soyez pas vulnérables dans la réflexion merci je ne faisais que passer

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 17:59, par ENDUNDU En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    Oooohh !!!! pauvre Jean Ping, fabriqué en politique par feu OMAR Bongo, ayant eu des mouflets avec la fille ainée de feu OMAR Bongo, pouvait-il en être autrement ? Tous ceux qui se sont coalisés autour de lui avaient un but : Lui soutirer le maximum de Dolès qu’il avait emmagasiné durant son règne aux cotés de feu OMAR Bongo ONDIMBA( le chocolatier ). Ping le comprendra dans 06 mois après la présidentielle du 27 Aout dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 16:06, par SEMA En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    Vous pensez peut être quand répétant ce genre d’ineptie le peuple va se détourné de son objectif,qui n’est autre que se libérer de l’imposture.Peine perdue.Aviez vous vu un soit dit President que celui qui vous paie pour écrire ces bassesses ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 15:06, par eddy En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    quand j’étais petit j’avais un enseignant qui avait une pancarte sur laquelle était écrit : je suis un tricheur. chaque fois que nous étions en devoir de classe, il plaçait cette pancarte devant nous.
    celui qui était pris entrain de tricher portait cette pancarte à la court de l’école pour que tous le monde sache que vous êtes un tricheur.
    je vous la raconte pour quoi ? par ce que aujourd’hui j’ai comme l’impression que tricher est devenu normal, cela n’affecte plus personne. celui qui triche est le héros de la république, il est celui devant qui on s’incline.
    cet enseignant m’a appris à humilier les tricheur, à les laisser seul à la court avec la pancarte : je suis un tricheur.
    ping n’est pas seul par ce qu’il n’a pas triché, il a bien fait son devoir. c’est l’enseignant qui ne sais plus ce que c’est que tricher.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 13:36, par Angue En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    On ne récolte que ce qu’on sème ping est un vrai connard et il ne changera pas donc qu’il aille se faire voir ailleurs

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 13:24, par Linda En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    Il fait pitié ce pauvre garçon désormais abandonné à lui-même ! C’est le résultat quand on a passé une campagne à insulter les gens et parlé de haine il mérite bien pire

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 11:18, par natty dread En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Ping, un homme seul !

    L’Agitateur,
    au-delà de l’indigence intellectuelle de votre article, merci de bien noter que ’pôvre’ s’écrit en français ’pauvre’. Et avec ça, vous vous posez en donneur de leçon ! ’Pôvre’ Gabon !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs