La chronique de l’Agitateur : Pasteurs, dangers publics N°1 ?

vendredi 12 juillet 2019 Speciales


Ils sont des milliers de simples d’esprits, des gens aux cerveaux ramollis, des individus souvent sans histoires qui se laissent abuser par des escrocs professionnels qui se disent ‘’homme de Dieu’’, de véritables gourous qui, à l’instar du Scientologue L Ron Hubbard, un autre escroc de haut vol, caressent l’illusion de détenir un pouvoir surnaturel cela afin de mettre leurs proies en captivité. Spécialistes d’une rhétorique de l’enfumage, ils plongent les pôvres moutons dans une transe hypnotique.

Du haut de leurs titres fabriqués de toute pièce (Révérend-pasteur, Evêque, Prophète, Apôtre, Diacre, et que sais-je encore), Ils gavent leurs ouailles de tas d’inepties, transformées en dogmes, et promettent, dans la foulé de leur duperie savamment élaborée, miracles, prospérité, mariages et bien sûr le paradis post-mortem. Leurs prêches en rase-motte ressemblent à un devoir de rédaction pour des jeunes apprenants du primaire. Ne pouvant facilement séduire les esprits vifs, leurs proies pour l’essentiel, sont des gens intellectuellement peu fortunés ou des personnes ayant quelques soucis existentiels et qui croient trouver chez ces charlatans la planche du salut. Ceux ayant des antécédents psychologiques sont des sujets facilement domptables, voire un vivier captif dans lequel ils piochent allègrement. Tout comme la gent féminine et les jeunes facilement persuasifs, constituent le gros du troupeau.

Ce qui me les gonfle ici, ce n’est pas tant que des maboules se laissent consciemment ou non arnaquer, mon problème ici c’est lorsque ces individus qui disent agir au nom de monsieur Jésus, se transforment en agences matrimoniales ou en officine de soins intensifs. Ah si Jésus en question pouvait exister pour traduire tous ces illuminés prophétiques devant les tribunaux pour imposture ! Plus grave : quelques salopards vont jusqu’à organiser des mariages sur commande qui durent le temps d’un feu de paille. Je vous le disais déjà sur cette même tribune que 85% des divorces prononcés au tribunal de première instance de Libreville sont des mariages arrangés au sein de ce qui devient des centres d’enrôlement (les églises du Réveil). Ils vont même jusqu’à foutre en l’air la vie d’un couple parce que l’un des membres refuse d’être « gouroufié ».

On entend souvent des idioties du genre : « tel n’est pas ton marie, Dieu t’enverra le tiens », jusqu’au jour où cet époux providentiel tombe du ciel et qui n’est autre que le pasteur en personne. D’autres déconseillent carrément la prise des médicaments prescrits par le médecin avec comme alternative curative une thérapie miracle : « les viellées de prière et le jeune de groupe ». Et lorsque le pire arrive, le pasteur vous chante le même refrain imbécile propre aux esprits tordus : « Dieu a donné, Dieu a repris » et vlan, le tour est joué. De nombreux patients ont, sous l’influence du pasteur, bêtement arrêté la prise des médicaments. On le voit très souvent chez les malades atteints du VIH-sida ou chez les diabétiques soumis à une cure interminable. Psychologiquement aplatis, le moral en berne, les patients n’ont d’autres choix que de croire au premier truand qui cogne à leurs portes.

C’est pourquoi la courbe des statistiques de décès ne cesse de grimper dangereusement. Un autre phénomène moins visible mais qui cause beaucoup de dégâts et dont les pasteurs sont responsables, ce sont les catastrophes causées par les impositions des mains. Une pratique courante dans ces milieux. Par ce geste, ils disent chasser les démons. Ignorant que ce geste entraîne des dérèglements psychiques et peu même déboucher sur des cas de schizophrénie ou d’autres cas de névroses étudiés en psychiatrie. Et cela arrive souvent. En pratiquant l’imposition des mains, on peut réveiller des forces latentes en chaque être humain dont le pasteur n’a aucune maîtrise. D’où les dégâts.

Tout chercheur en spiritualité le sait. Les églises du Réveil, au-delà des nuisances sonores qu’elles occasionnent sans se heurter aux affres de la justice, deviennent des lieux infestés de microbes qui menacent la vie des citoyens. Vite une action urgente de salubrité publique. Le législateur devrait sévir promptement via des lois visant à restreinte leur champ d’actions. Au fait, que fait le ministère de l’Intérieur sous la tutelle duquel opèrent ces malfrats ?


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs