La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

mardi 20 septembre 2016 Speciales


L’horizon social se grise ! Le temps est lourd et nous plonge dans une angoissante incertitude des lendemains électoraux. Tout semble désormais tenir sur le fil du rasoir ou plutôt sur le néant crépusculaire qui dope nos phobies existentielles et amplifie le malaise social. A croire que l’Apocalypse tant prédit par certains oracles est en train de pointer à l’horizon. Le long suspens que nous impose le verdict attendu du côté de la Cour constitutionnelle vers laquelle convergent tous les regards et tous les projecteurs des médias, agite le spectre dans l’air du temps.

Tout se crispe, les commentaires et autres prophéties de comptoirs à vous faire péter les couilles vont bon train. Des Gabonais, comme gagnés par une soudaine illumination, deviennent experts en analyse politique. Il faut les entendre blablater sur tout et n’importe quoi. L’enjeu de l’issue de cette consultation du 27 août dernier, à l’analyse, ce n’est plus tant le vainqueur-gagnant qui en sortira heureux d’avoir remporté la manche, mais la manière dont le verdict sera accueilli par les populations chauffées à blanc par des discours radicalisés à outrance.

Si l’annonce des résultats provisoires ayant crédité le candidat du PDG de la majorité des suffrages exprimés, a nourri des passions et une forte émotion qui se sont traduites en acte d’une extrême violence, qu’en sera-t-il lorsque des résultats définitifs seront rendus publics ? Surtout que les chefs de guerre attisent la flamme révolutionnaire afin d’obtenir la boucherie humaine tant rêvée et qu’ils mettront au crédit du candidat PDG et ainsi obtenir son interpellation par la Cour Pénale Internationale (CPI). Ils entendent en fait rééditer le scénario-catastrophe à l’ivoirienne. Aidés par d’obscures forces occidentales, Ils vont monter des milices et organiser des tueries massives que la communauté internationale mettra à son tour au compte du président sortant afin de légitimer son arrestation.

Exactement ce qui s’est fait avec le malheureux Laurent Gbagbo actuellement dans les geôles de la CPI, victime d’un procès en sorcellerie. L’heure est donc à la vigilance. Et surtout ne pas céder aux provocations et autres stigmatisations dont font déjà l’objet des ressortissants de la province du Haut-Ogooué, accusés d’être les principaux acteurs de la fraude massive en faveur du candidat PDG qui a totalisé, selon les résultats provisoires rendus publics par la CENAP, plus de 90% des voix sur un taux de participation qui approchait les 100%. En donnant au candidat PDG le maximum de voix, les ressortissants du Haut-Ogooué, en faisant le mauvais choix, ont donc commis le parjure suprême. Les ressortissants du Haut-Ogooué ne sont pas des citoyens comme les autres qui doivent exercer leur devoir citoyen en toute liberté, choisir leur candidat selon leur préférence. Ils ne devraient avoir d’autres choix que de voter un candidat qui ne soit surtout pas du Haut-Ogooué. Tel est, en clair, le message que nous renvoie la masse d’imbéciles qui tentent de sortir les ressortissants du Haut-Ogooué du jeu démocratique, un peu comme s’ils avaient un statut particulier et, par conséquent, n’étaient pas des Gabonais à part entière pour exercer en toute liberté leur choix au vote. Pareille injure est insoutenable surtout venant des gens qui se drapent dans des postures de démocrates de mes deux…


L’Agitateur

Vos commentaires

  • Le 20 septembre à 16:41, par pernot En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    Une analyse empreinte de fanatisme et de manque d’objectivité, des écrits abrutissants...je refuse de lire la suite de peur de nuire à ma modeste intelligence.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 15:24, par Jean En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    Il est facile d’écrire et de jeter sur Jean PING, tout ce qu’il y a de négatif. . .Mais toutes les personnes tué sont l’oeuvre de qui ? qui a décidé de faire pleurer des familles entière au Gabon ? qui a donné l’Ordre de tirer ? voilà les questions qu’il faut se poser. . . Apres 50 ans, vous n’êtes pas fatiguer ? Nous, nous sommes fatigués des crimes rituels, d’une scolarité à 3 vitesses au Gabon, la santé à 2 niveaux, le travail inexistant pour les chercheurs d’emplois, la monté en puissance de l’homosexualité, le mensonge comme règle de vie , le fétichisme comme moyen de survie. le vis a pris le dessus sur la moralité.Le respect de l’Ainé n’existe plus, les valeurs de nos traditions bafoué. L’Agitateur ou je ne sais quoi . . . Un jour le soleil finira par se lever, nous verons tous claire dans votre manière de désinformer. . . Ce jour là est proche.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 15:04, par Tchatche En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    Triste amalgame. Je ne comprends toujours pas pourquoi on parle des Altogovéens pour justifier la médiocre et maladroite tricherie des émergeants ! Le Gouverneur du HO et le Ministre de l’Intérieur ainsi que la CENAP ont ils demandé aux Altogovéens s’ils étaient tous pour la falsification des résultats ? Les auteurs de ce crapuleux hold-up ne l’ont perpétré que pour leurs propres intérêts. Pas ceux des Altogovéens qui du reste sont des Gabonais à part entière. Que les ressortissants de G2 aient voté majoritairement pour Ali, là n’est pas le problème. C’est leur droit. Mais que leur suffrage soit manipulé frauduleusement, sans leur avis, par quelques esprits égarés, soucieux de préserver les avantages reçus de BOA, c’est intolérable. Que l’on vienne ensuite prétendre que ceux qui dénoncent cette infamie stigmatisent les Altogovéens... c’est le délire total.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 13:47, par SEMA En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    Vous avez dit la masse imbécile ?Vous êtes vous un imbécile.
    Il n’y a pas de chefs de guerre en dehors d’Ali.Vous faites des conjonctures sur les mileces qu’engagerait l’opposition,nous nous voyons des milices sur la terre gabonaise engagées par Ali.On parle des faits,pas de projections mentales.
    Si vous avez besoin d’etre un analyste pour comprendre la fourberie des resultats du Haut-Ogooué c’est que vous etes vraiment un imbécile.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 13:35, par Alda En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    Très bonne question, vraiment ou va t’on avec tout ca ? Les gabonais oubli une chose seuls la paix peu tout arrangé sans cette paix notre pays ne vaut plus rien Seigneur aide nous, touche chacun de nos coeurs à fin de cultivé vous ces paix qui fait parti de notre héritage.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 13:28, par Junior En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    Ils vont monter des milices et organiser des tueries massives que la communauté internationale mettra à son tour au compte du président sortant afin de légitimer son arrestation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 13:12, par Le guetteur En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    Un texte qui me laisse perplexe.
    Depuis le début de la campagne, même avant, le camp de Jean Ping ne peut plus discourir sans tourner sept (7) fois sa langue, traité de tout les noms. Chaque intervention est décortiquée pour mettre en lumière des propos xénophobe ou des appels à la haine.

    Le 31/08/2016, dernier, personnellement, pensant assisté à une nouvelle page de notre histoire commune (celle du Gabon), j’étais au charbonnage, les premiers à faire preuve de haine ne furent pas la population mais les forces de l’ordre.
    Un marche ou mouvement se voulant pacifique spontanée a été empêchée avec l’utilisation disproportionnée de la force.

    ET MAINTENANT QUI A UN DISCOURT DE HAINE, BIEN QU’AYANT DES PAROLES MEILLEUSES LES ACTES POSEES FURENT D’UNE VIOLENCE INOUIE ET PAS QU’A LBV

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 11:25, par natty dread En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    l’Agitateur,

    vous êtes en plein délit et délire de désinformation, attention à la ratatouille intellectuelle !!! ce n’est pas avec des raccourcis intellectuels que l’on argumente, vous évoquez des milices montées par l’opposition ? il faut du temps et des moyens pour organizer des milices, et à ce que je sache, elles n’existent pas contrairement à ce que vous avancez, sauf si vous avez des preuves, des noms, des sites de formation. ce que vous croyez démontrer est très grave. en ce qui concerne l’ostracisation des altogovéens, là encore il ne faut pas se tromper de débat : ce n’est pas le people altogovéen qui est en charge de declarer les résultats. cela appartient à des administrations bien spécifiques qui n’engagent pas le people éponyme, à bon lecteur...salut

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 10:19, par jean bille En réponse à : La chronique de l’Agitateur : Où va-t-on avec ça ?

    article de propagande ethnocentriste ! inexactitudes grossières et honteuses.on s’étonne que les candidats de l’ethnie fang ne recueillent pas dans leurs contrées du woleu-ntem, estuaire, moyen-ogooué, et ogooué-ivindo des taux globaux de 96% des suffrages exprimés au moyen de taux de participation de 99,93%, ou encore l’ethnie punu ; ou encore nkomi ; etc...afin de faire la démonstration que toutes ces ethnies sont bien du gabon et entièrement libres de voter selon un argument ethnocentriste prouvant leur unicité communautaire par l’exercice maitrisé de leur totale et unanime expression identitaire ! .....................triste réalité ...altogovéenne ?!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs