La Chronique de l’Agitateur : Maganga Moussavou a enfin atteint son but !

jeudi 31 août 2017 Speciales


Cet homme très gonflé est devenu, par la force du poignet, Vice-président de la République. L’individu était même prêt, pour atteindre son objectif, à se faire initier au rituel de « l’enculade ». Du fait de son hybridation politique, l’homme est considéré au mieux, comme un personnage atypique en quête de repères, au pire, comme un vulgaire opportuniste.

Effronté jusqu’à la moelle et doublé d’un égo hypertrophié, il avait toujours rêvé devenir un jour Vice-président de la République. Si son rival politique Jean Clément Divoungui Ndinga l’avait occupé sous l’ancêtre Albert-Bernard, pourquoi pas lui le génie Voungou de Moutassou. D’où son agitation et ses impairs excrémentiels. A défaut d’être carrément président de la République, poste qu’il a toujours caressé depuis Bongo-père jusqu’à Bongo-fils, la chance lui a finalement souri et le voilà fabriqué Vice-président de la République. Il aura ainsi droit aux honneurs qui vont avec, c’est-à-dire une cour et des courtisans. On pourra ainsi l’appeler monsieur le président de la République.

Avant sa nomination à ce poste, il devrait souffrir de n’être que le président d’un minable fan-club appelé PSD. Celui qui, jadis, était traité de « musicien qui ne m’atteint pas à la cheville », n’est autre que celui-là qui l’a sorti de la dèche. Du point de vue de Manganga Moussavou, un musicien est un taré, une brute imbécile qui vit en marge de la pensée rationnelle. Le trompettiste Winton Marsalis, le directeur artistique du Jazz at Lincoln center in New York city, se rend compte qu’au Gabon, on a, non pas d’Hommes politiques, mais des phénomènes, des guignols qui ont de l’avenir dans un cirque. Eh Monsieur Maganga Moussavou, au cas où vous ne le sauriez pas, la musique, classée parmi les arts majeurs, est aussi étudiée à l’université. C’est peut-être ici le lieu d’élargir votre capacité cognitive afin d’intégrer d’autres sphères de connaissances, ne vous limitez pas seulement à nous recycler des théories sur la décentralisation.

Si vous êtes incultes, autant la fermer au lieu de passer votre temps à éructer des idioties. Au fond, à vous dire vrai, vous êtes la honte du pays. Bob Dylan, la pop-star américaine dont les textes ont été couronnés par les académiciens de Stockholm et qui a reçu un prix Nobel pour l’ensemble de son œuvre, doit être peiné à l’idée de savoir que sur terre existent de petites gens de la trempe de PC Maganga Moussavou. Le pianiste gabonais Frédéric Ngassita qui a passé de longues études supérieures dans des académies de musique aux Etats-Unis afin d’étudier le piano, mesure aisément l’étendue d’inculture de nos soi-disant Hommes politiques.
« Il a des qualités que je ne reconnais pas du tout, jamais il ne peut soutenir un débat devant moi en pensant qu’il est meilleur que Maganga Mousavou, Ali Bongo est une erreur de l’histoire », des inepties de ce type, l’homme en a accumulé des tas. Est-ce que ce type est sérieux ? Pierre-Claver Maganga Moussavou passe pour être le seul Gabonais à avoir fait des études de rang magistral. Pour ce fort en gueule et fort de ses acquis académiques, on aurait pourtant eu droit à une production intellectuelle assez riche.

Mais l’homme souffre d’un monstrueux manque de fécondité intellectuelle. On ne retient de ce personnage que ses frasques imbéciles et ses poncifs dont il nous gave à chaque élection présidentielle lors desquelles il se masturbe allègrement pour nous vanter son CV. Sa femme, la boniche de service, est-elle vraiment fière de son époux ? On en doute. Une chose est sure : le cabinet de cet individu devenu Vice-président de la République, en bon tribaliste aux petits pieds, sera sans doute infesté des membres de sa famille. On saisi maintenant mieux le sens de sa bataille politique. Comme quoi le ridicule ne tue pas. Et c’est avec des individus comme ça que le Gabon va se construire !!!


L’Agitateur

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs