En ce moment

La chronique de l’Agitateur : L’opposition caviar a son candidat, Jean Ping !

jeudi 18 août 2016 Speciales


On s’attendait à tout sauf à voir un Jean Ping être porté à la tête de la coalition qui regroupe quelques briscards embourgeoisés par des années de prédation maladive. Tous des transfuges du parti au pouvoir qui refusent de prendre leur retraite politique. Ils s’accrochent même si leur état physique leur rappelle qu’il est temps de se recycler dans des activités maraichères, histoire d’entretenir la forme physique.

La longue expérience de Jean Ping dans la diplomatie internationale, l’un des critères ayant guidé le choix du candidat Ping qui défendra les couleurs de la coalition, a donc pesé en sa faveur. Un motif de frustration de plus ! En portant le chinois Jean Ping à la tête de la coalition de l’opposition pour la bataille présidentielle du 27 août prochain, une bataille qu’elle sait perdue d’avance, l’opposition gabonaise ne fait que confirmer son amateurisme et son immaturité à conquérir le pouvoir.

A l’observation, tout le monde en convient, Jean Ping est un cheval sur lequel personne ne peut miser surtout pour une élection aussi capitale. Une chose est sure : avoir les poches pleines à craquer et séduire quelques courtisans qui l’envoient au casse-pipe, non pas pour ses atouts à se faire élire, encore qu’il n’en a pas, mais pour lui soutirer un peu d’argent, n’est pas synonyme de qualités pour être porté à la tête du pays. Jean Ping porte étendard de l’opposition à la prochaine présidentielle du 27 août prochain ? Non soyons sérieux ! Avec un adversaire comme Jean Ping, il n’y a pas la moindre illusion à se faire. Ça va être la pire des déculottés au soir du 27 août prochain. Ali Bongo Ondimba peut dormir tranquille ! Si certains candidats comme Raymond Ndong Sima ont préféré faire cavalier seul plutôt que de s’aligner derrière le chinois, c’est qu’ils doutent sérieusement de la capacité de l’homme à fédérer des énergies politiques hétéroclites issues de viviers politiques tout aussi hétéroclites.

Même s’il est aussi vrai que certains candidats outsiders n’ont pas adhéré à l’idée de se coaliser derrière Ping à cause de la légèreté des fondements de la charte qui sous-tend la candidature unique. Il était essentiellement question du partage des postes ministériels et des institutions. Une idée qui n’était pas du goût de ceux qui, comme Raymond Ndong Sima, penchaient plutôt pour l’harmonisation préalable d’une plateforme de projets de société de chaque candidat coalisé. Lorsqu’on entend un Jean Ping avouer que la concertation relative à sa désignation comme candidat unique a duré plusieurs heures jusqu’au petit matin, on comprend là qu’il dévoile ce que fera la bande de filous une fois au pouvoir. Ce ne sera pas le fait du mérite mais des connivences politiciennes. Et ainsi on verra le retour de vieux démons aujourd’hui combattus par Ali Bongo qui prône ‘’l’égalité des chances’’ et ‘’la fins des privilèges indus’’.

L’opportuniste, maître Louis Gaston Mayila connu pour sa roublardise légendaire et qui est accroché aux basques du chinois n’en fait d’ailleurs pas mystère de ce qui s’est toujours tramé autour de la candidature unique, en clair, le partage du gâteau une fois au pouvoir. Un partage qui, selon maître Mayila, devait tenir compte de l’apport des uns et des autres dans la conquête du pouvoir. Donc si vous n’êtes pas de la bande, ne vous attendez pas à des postes qui sont uniquement réservés aux membres du clan. C’est ce Gabon que veulent, hélas, nous réinventer les Ping, Nzouba et Oyé Mba ! On comprend la tension qui monte dans certains Etats-Majors de candidats où l’on assiste à des grincements des dents chez ceux-là qui se sentent déjà désabusés par leurs leaders animés par des calculs égoïstes.


L’Agitateur

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs