La chronique de l’Agitateur : Drôle de vice-président de la République !

mardi 18 septembre 2018 Speciales


Le vice-président de la République peut se réjouir d’avoir fait suspendre le bihebdomadaire Echos du Nord qui a osé s’attaquer à sa toute puissance. A la suite de sa saisine à la Haute Autorité de la Communication (HAC), ce média s’est vu infliger 1 mois de suspension de parution. L’institution de régulation reproche à ce confrère de n’avoir pas apporté les preuves de ses allégations concernant de somptueuses acquisitions supposées dont des voitures de luxe qui auraient échappées à la taxation fiscale. Des informations qualifiées de ’’calomnieuses’’ par le plaignant et qui ruinent la crédibilité de sa « sainteté » Pierre Claver Maganga Moussavou.

A l’analyse de l’article publié par Echos du Nord qui présente certes quelques faiblesses, l’auteur se borne à soulever quelques interrogations et prend bien soin de mettre certaines informations au conditionnel, donc il n’y a rien de bien grave qui pourrait constituer une sérieuse menace chimique à la réputation de cet individu à l’égo hypertrophié et qui a d’ailleurs reconnu, dans les colonnes de l’hebdomadaire Jeune Afrique, avoir acheté une Bentley. Ce qui fâche Maganga Moussavou, c’est le fait d’avoir illustré l’article par la photo intérieure d’une Bentley Continentale ou Royale, c’est selon, qui ne correspond nullement à la sienne. Pour les besoins d’illustration, le confrère aurait dû filmer l’intérieur de celle acquise par sieur Maganga Moussavou. Allez-y comprendre, vraiment une affaire de fous ! L’article d’Echos du Nord a été motivé par ce paradoxe imbécile : un individu qui se pavane sur les tribunes pour nous sortir des sornettes sur l’importance des mesures d’austérité prises par le gouvernement et qui, outrageusement, se tape une voiture de luxe.

La moralité qui se dégage de cet article, c’est que cet homme est mal placé pour nous vanter les prouesses des restrictions opérées par le gouvernement au détriment des employés du secteur public. On convient avec Maganga qu’il s’est acquitté, en bon citoyen, des frais de douane de sa Bentley, on aimerait tout de même qu’il nous publie les traces de cette transaction douanière afin que l’on se convainque de sa bonne foi. Pourquoi Maganga Moussavou, plutôt que d’aller pleurnicher auprès de la HAC, une institution politiquement métastasée, n’a pas opté pour un droit de réponse qui aurait battu en brèche, point par point, avec preuves à l’appui, les révélations du confrère d’Echos du Nord ? En fait, ce dernier surfe sur sa posture de vice-président pour débiter ses jérémiades de bambin qui se ‘’victimise’’ afin d’attirer un peu de compassion après s’être fourvoyé en devenant le vice-président de ce « musicien qui ne l’atteint pas à la cheville », comme il l’a tant répété pendant la campagne électorale de la dernière présidentielle.

Depuis sa nomination, l’homme est noyé dans une sorte d’extase émotionnelle pour avoir atteint son but. Le fait d’occuper ce poste est en soi un miracle. Heureusement que le chef de l’émergence a sa petite idée au sujet de ce personnage atypique qui a tout d’un mégalomane. Il se susurre, d’ailleurs, qu’après les élections couplées, Ali Bongo Ondimba, en renouvelant les écuries gouvernementales, va l’éjecter de ce poste. Il sera face à une implacable alternative : redevenir opposant-situationniste ou se taire. Le sort qui l’attend est celui qui frappe actuellement Bruno Ben Moubamba, un autre phénomène cataclysmique qui, depuis qu’il a été licencié de son boulot de ministre d’Etat, ère telle une âme en peine.


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs