L\’Union Nationale, une armée mexicaine !

vendredi 11 septembre 2015 Politique


La conquête du pouvoir est un processus évolutif, mais surtout passant impérativement par une rigueur et méthode, bien huilée. Des valeurs que toute formation politique se respectant doit cultiver cardinalement en son sein. Au regard des sons de cloches discordant des ténors et autres politiciens de seconde zone de l’Union Nationale, on se demande si le parti de Zacharie Myboto, n’est pas une pétaudière ?

Dans notre landerneau politique, la distraction semble devenir le passe-temps favori des acteurs qui la composent. Les exemples sont légions. La récente sortie de Mike Jocktane en est la preuve palpable. L’« Evêque » a jugé utile de déplacer la presse pour débiter des balivernes, bref, enfoncer des portes ouvertes. Comme si, la presse n’avait rien d’autre à faire qu’écouter ses élucubration et analyses et commentaires de bas étage !

 La liberté d’expression est certes reconnue par la Constitution, mais encore faut-il qu’elle concoure à l’évolution du débat, voire à la bonne gouvernance. Seulement aujourd’hui, n’importe quel quidam illuminé, dont Mike Jocktane, se gargarise et prétend être le messie attendu par certains gabonais en quête d’une alternance politique.

La pétaudière ?

Au nom de quoi et de qui parle Mike Jocktane ? Ce dernier n’est ni dans le directoire de L’Union Nationale, ni reconnu pour drainer derrière lui des foules. L’Ancien Directeur de Cabinet de Bongo père, ne gagnerait-il pas à continuer « d’embobiner », ô pardon d’évangéliser ses ouailles ? Bon gré mal gré, Mike Jocktane a su s’attirer la sympathie et la confiance du défunt André Mba Obame. Mais est-ce suffisant pour se présenter comme le « successeur » d’André Mba Obame où de prétendre perpétrer l’œuvre du défunt Secrétaire exécutif de l’Union Nationale ? En fait la sortie de Mike Jocktane est la parfaite illustration que l’Union Nationale est une armée mexicaine. Dans une famille politique qui se respecte et qui taquine le désir d’accéder au pouvoir, l’ordre et le respect de la hiérarchie doit être de mise.

A la lumière des faits, l’Union Nationale s’apparente à une pétaudière où tout le monde dit ce qu’il veut, quand il veut. Du coup, Mike Jocktane n’a fait qu’emboiter le pas à Jean Eyeghé Ndong et Paul AmougheMba qui ont désigné unilatéralement Jean Ping comme porte-flambeau de l’opposition à la présidentielle de l’année prochaine. Et pour ne pas bouder son plaisir le pseudo Homme de Dieu, Jocktane, va même jusqu’à faire planer le doute sur son éventuelle candidature à la présidentielle. Une blague de très mauvais goût ! 


Paul Ndombi

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs