L’ONEP s’invite dans la crise post-électorale

samedi 17 septembre 2016 Economie


L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) se prononce sur la crise née après la présidentielle du 27 août dernier. Le syndicat le plus puissant du Gabon demande à ses membres de rester à la maison dès le 22 septembre prochain pour leur propre sécurité.

Selon le Secrétaire général adjoint de l’ONEP, Sylvain Mayabi-Binet « Le climat socio-politique actuel est empreint de plusieurs craintes. Les travailleurs doivent rester chez eux dès le 22 septembre, à la veille de la proclamation des résultats par la Cour Constitutionnelle. C’est une mesure de sécurité importante. Nous redoutons des troubles et des violences plus graves que celles notées lors de la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle par le ministre de l’intérieur le 31 aout dernier. » A travers tous les sites des sociétés pétrolières des assemblées générales vont se tenir dès ce week-end pour informer les travailleurs de la mesure prise qui vise à sécuriser les membres de l’Onep.

« Si il n’y a rien, tout le monde va retrouver son lieu de travail le lendemain. Nous allons saisir les employeurs pour leur dire que les conditions de sécurité des milliers de travailleurs ne sont pas garantis en cette période. » Précision apportée par le bureau national de l’Onep.

Selon un ingénieur de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) cette mesure va porter un coup à l’économie nationale, surtout si la crise persiste.

Au-delà de la mesure prise par l’ONEP, à travers les différentes sociétés, des mesures ont déjà été prises pour sécuriser les agents. Un agent du groupe pétrolier SHELL affirme qu’au niveau de la base, l’entreprise est fermée et le travail se fait à la maison. Par contre sur site la donne sera différente et la production pourra ainsi se poursuivre.
« En termes de sécurité, les sites en mer ont plus d’avantages au niveau sécuritaire qu’à terre. Sur terre, les sites sont plus faciles d’accès  » affirme un ancien employé de la société PERENCO.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs