"L’homme araignée" arrêté après l’escalade d’un gratte-ciel à New York

vendredi 6 juin 2008 Speciales

Alain Robert, l’"homme araignée" français connu pour ses ascensions de gratte-ciel, a escaladé jeudi les 52 étages de l’immeuble du New York Times à New York, avant d’être arrêté.

M. Robert, 45 ans, a accroché une pancarte de protestation contre le réchauffement climatique sur la façade de l’immeuble en verre devant des milliers de New-Yorkais médusés.

"Cet homme est fou", a commenté Chelsea, une jeune femme qui scrutait le ciel depuis la 41e rue, non loin de Times Square, au centre de Manhattan.

"J’escalade à mains nues, il s’agit d’un acte pacifique pour attirer l’attention des dirigeants du monde entier sur l’urgence d’une lutte contre le changement climatique", a déclaré le Français dans un communiqué distribué avant son escalade. Sur son T-shirt on pouvait lire son nom en grandes lettres ainsi que l’adresse de son site internet.

A mi-chemin, le long de la façade nord du bâtiment, Alain Robert a déployé un panneau de toile fluorescent sur lequel on pouvait lire "Le réchauffement de la planète tue autant de gens chaque semaine que les attentats du 11 septembre".

Se tenant d’une seule main, il saluait la foule de temps à autres de l’autre main, tandis que des dizaines de journalistes et employés du quotidien se pressaient aux fenêtres pour le voir.

La 41ème rue a été bouclée par la police. Une vidéo prise depuis un hélicoptère permet de voir l’arrestation du "spiderman" français par plusieurs policiers qui l’ont plaqué contre le mur et lui ont passé les menottes lorsqu’il s’est hissé jusqu’au toit de l’immeuble.

Un porte-parole de la police a confirmé à l’AFP qu’Alain Robert avait été arrêté en haut de la tour et se trouvait toujours en garde-à-vue plus de deux heures après.

Interrogé par un journaliste du New York Times devant l’ascenseur de service alors que la police l’emmenait, Alain Robert a déclaré que l’immeuble était "facile à escalader". "Je suis un grimpeur professionnel. Et en plus il s’agit d’un immeuble écologique, ce qui est fantastique", a-t-il ajouté.

"L’homme araignée" a déjà escaladé plus de 70 gratte-ciel à travers le monde, dont le siège de la Banque nationale à Abou Dhabi, devant 100.000 spectateurs, la Tour Eiffel à Paris, ou l’opéra de Sydney en Australie.

Le gratte-ciel de 228 mètres de haut qui héberge les bureaux du New York Times a été inauguré il y a quelques mois. L’immeuble en verre, construit selon des principes architecturaux respectueux de l’environnement et économes en énergie, a été dessiné par l’architecte italien Renzo Piano, auteur notamment dans les années 70 du centre Georges Pompidou à Paris en collaboration avec Richard Rogers.


AFP

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs