Combattre l’érythème fessier où le « KOUSSOU » : les solutions naturelles

mercredi 27 avril 2016 Santé


Appelé communément « Koussou » dans certaines langues locales, l’érythème fessier est l’apparition des rougeurs au niveau du fessier de l’enfant. Souvent, les jeunes mamans ne sachant pas comment atténuer ces rougeurs des fesses, se rendent à l’hôpital ou encore en pharmacie. Or il existe aussi des remèdes naturels très efficaces pour traiter ces rougeurs.

L’érythème fessier, ou encore « Koussou », est une manifestation cutanée fréquente chez les enfants en bas-âge ! Pas très grave, mais cette dernière peut nécessiter une consultation chez le pédiatre. En fait, l’érythème fessier résulte de l’utilisation abusive des couches ou du contact prolongé des fesses du bébé avec l’urine ou les selles contenues dans les couches. Elle se manifeste par des rougeurs aux fesses et parfois aussi sur les parties intimes. Normal ! Toutes les parties citées sont en contact avec les couches. Lorsque ces dernières restent au contact des heures durant avec les couches, conséquence : la peau s’irrite. Souvent, les jeunes mamans n’arrivent pas à déceler rapidement les symptômes.

Un enfant qui pleure annonce un désir quelconque ou une plainte. Si ce dernier a déjà le Koussou, alors il va pleurer davantage et peut être perdre l’appétit et pour certains, avoir des petites hausses de température.

Toutefois, le recours au pédiatre n’est pas indispensable, si l’on s’en tient à certains témoignages. Pour Sylvie Nguema Obame, mère de plusieurs enfants, la recette la plus efficace n’est rien d’autre que le lait maternel. L’utilisation du lait maternel n’est pas le fruit du hasard, car riche en protéines antimicrobiennes et anticorps, associé à sa vertu antibactérienne et antivirale. Pour ce faire, dès l’apparition des rougeurs, il faut simplement appliquer le lait maternel sur la partie concernée, et ce, durant quelques jours.

Selon ‘’Maman Abigaël ’’, il existe des plantes spécifiques pour soigner le koussou. En langue Kota, l’une de ces plantes s’appelle « Bohoumbamba », une plante très efficace qu’on associe à l’huile d’amande naturelle et tout va bien ! Et cette dernière de conclure que pour éviter cela, il est préférable que les mamans laissent, parfois respirer les fesses des enfants. Cela fait du bien à l’enfant, et limite les chances d’avoir le Koussou.

Le dernier remède de grand-mère qui permet à votre bébé d’éviter de passer par cette pénible expérience reste l’utilisation de l’huile d’amande naturelle, ou douce pour celles qui ne supportent pas l’odeur forte de l’amande naturelle. « Il suffit pour la maman de l’appliquer aux fesses de l’enfant, toutes les fois que vous lui porterez une couche. Cela évitera à la peau de s’irriter », souligne Géneviève B.


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs