L’ambassadeur des USA invité d’honneur de la présentation de G-LAB

samedi 30 avril 2016 Economie


Crée par une communauté d’entrepreneurs qui va contribuer à l’amélioration de l’écosystème entrepreneurial gabonais à travers le leadership féminin et l’utilisation responsable desTechnologique de l’information et de la communication, le Tech Hub dénommé G-LAB a été présenté au grand public vendredi 29 avril 2016 à Libreville en présence de l’ambassadeur des Etats Unis, Cynthia Akuetteh

G-LAB qui est une communauté d’entrepreneurs partageant des valeurs, des intérêts, un jargon et un style de vie communs a été officiellement présenté vendredi 29 avril 2016 au grand public à Libreville devant un parterre d’invités dont l’ambassadeur des USA Cynthia Akuetteh.

Alors qu’elle fédère la confiance, la créativité, la stimulation, l’innovation, la solidarité, la diversité, l’échange, et la fluidité, la communauté G-LAB a été inspirée d’une recommandation de la semaine mondiale de l’entreprenariat 2015 dont le thème était « Mise sur ton talent ».

Propriétaire d’un espace de travail sis au quartier Montagne Sainte de Libreville et doté d’installations favorisant la créativité et l’innovation, avec un internat d’entreprises, une salle de réunion, des espaces de formations, une cuisine équipée, un accès illimité à internet, un réseau de données sécurisé, une ligne téléphonique, G-LAB est le fruit d’une collaboration de cinq jeunes entrepreneurs gabonais en l’occurrence : Willy Asseko, Simon Steven Obame, Jeff Boudamas, Audrey Kinza Mboumba et Anouchka Fatima Ntoutoume.

Doté d’un budget estimé à 13 millions de francs CFA mobilisés sur une année, G-LAB héberge déjà dans ses locaux trois entreprises à savoir Jobs, Fat Wear et Kalussa Consulting qui opèrent entre autres dans le domaine de la culture, la vidéo surveillance, la confection de meubles en bois de récupération.

Par ailleurs, G-LAB, créé dans le but de la promouvoir l’entreprenariat et la formation pour la diversification de l’économie suggère la mise en œuvre d’un plan de développement décennal de la PME gabonaise dit E10. Le G-LAB s’appuiera à cet effet sur les outils tels que les séminaires, les formations, les compétitions, les actions citoyennes, le networking, le coworking et les meet-up pour étendre son action.

Le plan de développement E10 a pour objectif de vulgariser entre autres l’inscription de l’entreprenariat, des NTIC dans le programme scolaire dès 2016-2017 tant dans l’enseignement publique que dans l’enseignement privé, la création de zones franches frontalières avec une juridiction commune avec la Guinée Equatoriale, le Cameroun pour faciliter les échanges régionaux etc…

Après présentations des produits et services des entreprises Jobs, Kalussa Consulting et Fat Wear, l’ambassadeur des USA s’est déclarée séduite par la créativité des initiateurs de G-LAB qui ont aussi profité de l’occasion pour soumettre certaines doléances


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs